Victime d’un enlèvement, l’ancien footballeur nigérian Christian Obodo échappe à ses ravisseurs

L’ancien joueur de football de l’équipe nationale nigériane Christian Obodo, enlevé dimanche dans le Delta, État du sud du Nigeria riche en pétrole, a indiqué lundi être parvenu à s’échapper. Il aurait profité d’un moment d’inattention du groupe qui l’avait kidnappé pour s’enfuir.

Obodo, 36 ans, circulait dans la ville de Warri, dans le sud du pays, dimanche, lorsque deux hommes armés s’étaient introduits de force dans sa voiture, a-t-il déclaré. « Ils ont poussé ma petite amie hors de la voiture », a-t-il expliqué à l’Agence France-Presse par téléphone, ajoutant qu’un troisième homme armé se trouvait dans une voiture derrière eux.

« Je priais et j’essayais de tenir une conversation avec eux en leur demandant ce que j’avais fait, mais ils m’ont aboyé dessus et m’ont dit de me taire et que si je faisais le moindre bruit, je serais tué », a dit Obodo.

Cet habitué de l’équipe du Nigéria entre 2003 et 2008 a décrit comment ses ravisseurs ont conduit autour de la ville pendant plusieurs heures jusqu’à ce que les deux hommes lui demandent d’arrêter la voiture et sortent pour aller parler à leur complice dans la voiture derrière.

« J’ai regardé derrière et, sentant un peu d’espace, je suis parti à toute allure », a-t-il déclaré. Le porte-parole de la police, Onome Onowakpoyeya, a confirmé qu’Obodo avait été brièvement enlevé et relâché.

Les enlèvements contre rançon par des gangs criminels sont fréquents dans le pays le plus peuplé d’Afrique, en particulier dans la région pétrolière du Delta.

Obodo avait déjà été enlevé dans la même région en 2012, et secouru le lendemain lors d’une descente de police. Ses ravisseurs avaient alors exigé une rançon d’environ 188 000 dollars (149 000 euros).

Passé par Pérouse, la Fiorentina et l’Udinese en début de carrière, l’ancien milieu de terrain a achevé celle-ci en 2017 après une dernière pige en Grèce, à l’Apollon Smyrnis.

RMC SPORT

Source link