Saint-Louis : Plaidoyer pour une meilleure visibilité de la pétanque

L’ancien président de Saint-Louis basket-club, Alioune Diop, a plaidé pour « une meilleure visibilité », de la pétanque au Sénégal, à l’ouverture du tournoi du district nord.

S’exprimant en présence de membres et responsables de cette discipline qui se sont retrouvés au bouloddrome de l’ISRA, Alioune Diop s’est réjoui du choix porté sur sa personne, comme parrain du tournoi de pétanque démarré dimanche et qui réunit tous les pratiquants de cette discipline du district nord.

M. Diop, par ailleurs directeur général de l’Office des lacs et cours d’eau du Sénégal (OLAC), assure toutefois qu’il est et demeure « un militant engagé du mouvement associatif sénégalais et de toutes les discipline sportives ».

L’équipe municipale de la ville de Saint-Louis est très ’’attentive et engagée pour soutenir le sport au niveau de la commune », a-t-il ajouté.

« D’ailleurs, l’un des premiers projets de la commune était de reconstruire la Maison de l’île, aujourd’hui dotée d’un boulodrome avec toutes les commodités et normes internationales, et cela illustre parfaitement notre engagement pour le développement du sport », a indiqué Alioune Diop, également adjoint au maire de l’ancienne capitale du Sénégal.

Il a annoncé que cette infrastructure moderne sera réceptionnée d’ici 2021 par le maire, qui compte appuyer les responsables du district régional, pour la tenue d’un tournoi national de pétanque, qui réunira à Saint-Louis, tous les pratiquants de cette discipline des différentes régions du pays.

Le président du district régional de pétanque de Saint-Louis, Mbagnick Fall, a magnifié l’appui du parrain, avant de relever que cette discipline reste « peu connu » au Sénégal. La pétanque « a besoin de soutien et de considération afin de faire éclore les jeunes talents du pays, pour leur permettre de mieux concourir aux plans national, africain et international ».

Il a indiqué que ce gala de Saint-Louis, qui regroupe tous les pratiquants de la zone nord, vise à mieux vulgariser cette discipline sportive. Celle-ci « manque de visibilité, malgré les performances et titres obtenus par les joueurs, qui ont eu à remporter des médailles et trophées sur le plan africain et même mondial ».

« Nous allons amener cette discipline sportive au niveau de tous les quartiers, pour la vulgariser afin d’intéresser les jeunes de moins de vingt ans à la pratique de la pétanque. Mais nous sollicitons aussi des espaces pour abriter les jeux, avec l’appui de la commune », a indiqué Alioune Diop Directeur général de l’office des lacs et cours d’eau du Sénégal (OLAC).

avec APS

Source link