Me Augustin Senghor indécis sur sa candidature à la présidence de la CAF

Le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, préfère plutôt se concentrer sur les rencontres Sénégal-Guinée-Bissau en éliminatoires de la CAN même si ’’plusieurs dirigeants du football africain’’ l’ont consulté pour présenter sa candidature à la présidence de la Confédération africaine de foot (CAF).

’’Pour le moment, ce qui m’importe ce sont les deux matchs contre la Guinée Bissau et l’ambition d’aller chercher les six points’’, a déclaré à l’APS le président de l’instance dirigeante du football sénégalais. Le Sénégal fera face mercredi et dimanche à la Guinée Bissau pour le compte des 3-ème et 4-ème journée des éliminatoires de la CAN 2022.

Augustin Senghor reconnaît toutefois que ‘’plusieurs dirigeants du football africain (l’ont) consulté pour présenter (sa) candidature’’. ’’Je reste sur ma position du début, celle que j’avais annoncé aux médias de mon pays’’, a ajouté le président Senghor actuel membre du Comité exécutif et du Comité d’urgence de la CAF.

Invité du ‘’Club de la presse’’ de l’Association nationale de la presse sportive du Sénégal en juin dernier, le président de la FSF avait déclaré qu’il n’allait pas se présenter tant que le président actuel de la CAF solliciterait un mandat.

’’Ce qui est important pour moi c’est que je ne me couche jamais en pensant à un poste de Président de la CAF. Par contre je me couche tous les jours pour voir une CAF rayonner et j’y travaille aux côtés du Président Ahmad pour apporter ma part à la construction de l’édifice d’un football africain fort’’, avait-il dit.

Et le président Senghor avait ajouté : ’’On estime que j’ai un profil intéressant pour diriger la CAF. Ça se dit, j’entends et j’ai eu à me prononcer là-dessus. Je reste sur mes principes qui veulent que je suis quelque part pour apporter ma contribution aux côtés d’autres. Chacun a son rôle, moi j’essaie d’apporter ma pierre à l’édifice’’.

’’Le jugement des autres est important pour chaque être humain, mais l’essentiel c’est de rester sur ses principes, de travailler à œuvrer pour l’intérêt général. Après notre sort n’est pas le plus important, mais je crois aussi fortement au destin. Nos destins sont écrits pour chacun d’entre nous. indécis sur sa candidature à la fff et faire ses choix. Demain on saura ce qu’il adviendra’’, avait soutenu Me Senghor.

En plus du président Ahmad élu pour un premier mandat en 2017, trois autres personnalités du football africain ont fait acte de candidature à la présidence de la CAF ;

Il s’agit de l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma, du président des Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud, Patrice Motsepe et de Ahmed Yahya, président de la Fédération mauritanienne de football, aussi membre du Comité exécutif de la CAF.

 

Avec APS

Source link