Liverpool – Jurgen Klopp « Je ne suis pas un fan des trêves internationales, nous avons besoin des 5 changements »

Le champion en titre va reprendre la compétition avec plusieurs absents. En plus de Virgil Van Djik qui n’a pas encore repris, Jurgen Klopp devra faire sans des cadres blessés lors de la trêve internationale. Le technicien ne cache pas sa frustration.

Le 11 novembre passé, la nouvelle de la blessure de Gomez lui parvint. Le 13 est venu le test de coronavirus positif de Mohamed Salah, une nouvelle fois testé positif le 18 passé . Le 15, Jordan Henderson a été expulsé à la mi-temps pour l’Angleterre contre la Belgique. « Je ne suis pas un grand fan des breaks internationaux. Vous pourriez demander à ma femme à quoi je ressemble. C’est juste une période vraiment nerveuse. Pour nous, ce n’était pas une pause réussie. Nous avons perdu des joueurs » lâche le technicien allemand lors d’une interview avec Dailymail.

« Mais ce n’est pas une saison normale. C’est maintenant une saison de quatre semaines plus courte mais avec le même nombre de matchs. C’est une période très spéciale, non seulement pour le football mais pour le monde entier. Dans le football, c’est comme ça. Il semble que le monde entier ait changé, mais les deux choses qui sont restées comme avant sont le calendrier de la Premier League et les 3 changements «  a t’il ajouté lors de cet entretien où il parle aussi des changements qu’il faudra apporter sur la saison, la Premier League et le football mondial.

Parmi les solutions abordées pour faire face à cette saison intense: les cinq changements.  « Avant la saison, certaines personnes pensaient que ce serait un avantage pour nous, les gens qui disaient que nous devions nous en tenir à cinq remplacements. Mais ce n’était jamais – et je peux vous le promettre, je suis chrétien – ce n’était pas une seconde d’avoir un avantage. Tous les autres pays l’ont fait. Italie – La Juventus, l’Inter Milan, ils ont les plus grandes équipes, mais les autres clubs ont quand même dit: « Nous avons besoin de cinq  changements » argumente t’il.

Plusieurs techniciens sont favorables à ce changement. Par exemple, le coach d’Edouard Mendy, Frank Lampard de même que Pep Guardiola.  « Hier, six managers ont changé d’avis. Nous en avons besoin. Pour les joueurs, pas pour les clubs. Les mois de décembre et janvier en saison normale sont brutaux. Nous savons que. Mais cette année, pour les clubs de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, octobre est comme décembre. Novembre est comme décembre. Décembre est toujours décembre, puis janvier, puis février. »

wiwsport.com

Source link