Ligue des Champions CAF – Al Ahly et Aliou Badji Champions d’Afrique

Le Club égyptien d’Al Ahly, où évolue l’attaquant sénégalais Aliou Badji, a remporté la Ligue des Champions d’Afrique de football.

Al Ahly s’est imposé en finale devant son rival le Zamalek sur le score de 2 buts à 1, vendredi soir au Caire.

Quel spectacle offert en guise de baisser de rideau de la saison 2019-2020 de la plus prestigieuse des compétitions interclubs de la CAF ! Ce vendredi soir au stade international du Caire, Zamalek et Al Ahly se sont livré une guerre sans merci qui a vu les Red Devils décrocher leur neuvième titre en Ligue des Champions de la CAF.

 Le coup d’envoi des débats est précédé par un hommage à La légende Diego Maradona, disparue deux jours plus tôt. Une photo mixte pour signifier le caractère exceptionnel de cette finale au Stade International du Caire et le match peut enfin commencer. Dès l’entame du match, Al Ahly montre ses ambitions. Elshahat tente de tromper Gabal Ali vigilant qui pousse le ballon en corner. Mais le gardien des White Knights ne parvient pas à contrer la nouvelle offensive sur le corner qui suit. Le centre de Magdy trouve la tête d’Amro qui ouvre le score dès la 5e minute.

Le parfait démarrage pour Pitso Mosimane et ses hommes. Les Red Devils semblent être mieux rentrés dans le match et la domination est nette. Le milieu de terrain du Zamalek peine à trouver la stratégie pour contrer cette fantastique équipe des Rouges.

Junior Ajayi, Elshahat, Tharwat se mettent tous en action pour tenter de faire le break. Pourtant, le quart d’heure de jeu marque le réveil des Blancs qui se crée une opportunité sérieuse sur une frappe longue distance de Shikabala.

Quelques secondes plus tard, c’est une combinaison conclut par Bencharki qui s’envole au-dessus des cages de Elshenawy. Le centre fort de Bencharki passe devant la défense des rouges et Mahmoud Alaedin est en retard pour couper la trajectoire du ballon.

Zamalek est désormais plus offensif.

Sur une action individuelle, Mahmoud « Shikabala » Fadlalla parti sur la droite s’offre un slalom dans le camp des rouges, se débarrassant au passage de trois défenseurs sur un coup, avant de conclure par une superbe frappe recourbée. Le ballon échoue juste en dessous de la transversale.

Le capitaine des white Knights remet les deux équipes à égalité et c’est sur ce score de 1-1 que la première période se termine.

La seconde mi-temps démarre sur les mêmes bases que la fin de la précédente. Zamalek met du rythme et la défense des rouges est en alerte. Zizo sur la gauche est virevoltant.

Sept minutes après le début de la 2e partie, les hommes de Jaime Pacheco se font presque surprendre par un jeu de passes en triangle avec Ajayi, Maaloul et Elshahat. Ce dernier trouve le poteau de Gabal Ali avant que le ballon ne soit repoussé in extremis par la défense des Blancs.

Shikabaka, Le buteur des Blancs doit laisser sa place à Kasungu à la 54e minute. Les opportunités se multiplient de part et d’autre, et le visage du vainqueur peine à se dessiner.

A dix minutes du temps règlementaire la frappe d’Ashfa, puissante, pousse Gabal Ali à se détendre même si le ballon passe à un mètre des buts.

Le temps s’égrène et la piste d’une prolongation semble se présenter à l’horizon. Mais c’est sans compter sur l’équipe la plus titrée en Ligue des Champions de la CAF.

A la 87e minute, la frappe de l’extérieur du pied d’Ashfa à 25 mètres se loge dans les buts de Zamalek avec un gardien qui ne peut rien faire d’autre que suivre la trajectoire flottante du ballon.

Al Ahly inscrit encore plus son nom dans l’histoire de la compétition et met désormais quatre longueurs d’avance à ses poursuivants directs dans la course aux records.

avec CAF Online



Source link