Fédération sénégalaise de football : Le spectre d’un 4ème mandat pour Me Senghor

Elu pour la première fois en 2009, réélu en 2013 puis 2017 pour un troisième mandat, Me Augustin Senghor ira-t-il briguer un quatrième mandat à la tête de la Fédération sénégalaise de football en 2021. Moins explicite sur la question il y a quelques mois, Me Senghor a encore laissé entrevoir cette possibilité en décidant le cas échéant de soumettre cette volonté au comité exécutif. Si aucune candidature déclarée au poste n’est jusqu’ici manifestée, il faudra s’attendre à d’autres candidatures qui ne cesseront de surgir au sein même de l’actuel bureau où on prête aux plus proches collaborateurs des intentions de succéder à Me Senghor.

Me Augustin Senghor, va-t-il aller à la quête d’un quatrième mandat à la tête de la Fédération sénégalaise de football ? La question se pose encore au lendemain de sa nouvelle sortie sur les ondes de Sud Fm réitérant sa volonté de soumettre cette possibilité au comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football. Une posture qui est encore un peu plus explicite que celle qu’il avait adoptée lors de son passage au forum organisé par l’Association nationale presse sportive sénégalaise (ANPS).

Maitre Senghor avait en effet laissé entendre que sa priorité d’alors n’était pas un 4ème mandat mais qu’il n’exclurait pas de rempiler sachant que les textes le lui permettent. «J’étais élu en fin août (2017) et c’est un mandat de 4 ans. Il me reste donc encore près de 15 mois. Je suis concentré sur mon travail, mon engagement que j’avais souscrit en 2017 pour lequel, je pense que beaucoup a été fait. Il reste encore de grands chantiers. Notre objectif ce n’est pas de savoir si on reste ou si on part, ce qui est important c’est qu’au moment de partir qu’on puisse léguer aux dirigeants qui vont venir des acquis qui permettront de maintenir les progrès qui sont en cours», confiait-il.

Lors de son élection le 12 août 2017, pour la 3ème fois, Augustin Senghor disait vouloir aller jusqu’au bout de mon ambition pour le football Sénégalais et parachever la mission à l’horizon 2021. Entre temps dans l’exécution de sa mission, il faut noter que les objectifs pour lesquels il s’est engagé, sont pour la plupart restés à l’état. La crise sanitaire qui a surgi depuis plus de 8 mois n’en est pas étrangère et aura littéralement changé la donne. Le chamboulement de l’agenda de la saison, le report de la Can 2021 à 2022 comme celui des compétitions internationales peuvent bien aujourd’hui constituer un motif et surtout contraindre l’actuel président de la Fédération sénégalaise de foot à reconsidérer sa position et infléchir son choix.

Et sur ce point, Me Augustin Senghor favorable au report de la Can n’avait pas manqué, de souligner que le report de la compétition africaine a donné le temps de mieux préparer ces échéances fortement impactées par le Covid 19. Les enjeux d’assurer une deuxième qualification successive à la Coupe du monde 2022 et surtout se donner le temps pour décrocher sous son magistère un premier trophée continental lors de la prochaine édition au Cameroun peuvent convaincre à aller briguer une nouveau bail à la tête du FSF.

Reste maintenant à savoir si le président Senghor parviendra à franchir le cap. Pour l’heure, aucun texte ne lui empêche de solliciter un quatrième mandat. Même si certains estiment aussi que Senghor a l’obligation de respecter sa parole. «Il avait dit qu’il fera un 3ème et dernier mandat», nous souffle un Fédéral. Ce qui n’a pas empêché des voix de se faire entendre pour le convaincre Augustin Senghor à poursuivre sa mission à la tête de la Fédération Sénégalais de Football. On peut citer l’ancien sélectionneur des Lions du Sénégal Amara Traoré qui estime que l’actuel président de la FSF doit poursuivre ce travail et parle d’une phase de pleine maturation concernant la gestion du football national. Sera-t-il entendu ?

Si à quelques cinq mois de l’Assemblée Générale élective programmée en août 2021, aucun challenger ne s’est jusqu’ici manifesté, des observateurs n’hésitent pas d’évoquer de potentiels candidats dans le rang des collaborateurs ayant cheminé avec le président de la FSF lors de son élection en 2009 et ses réélections en 2013 et 2017. Il s’agit notamment de Saër Seck président de Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Abdoulaye Sow président de la Ligue de football amateur, particulièrement cités comme de potentiels prétendants. Vont-ils donner un blanc-seing au président Senghor ou franchir tout bonnement le cap ? Rien n’est moins sûr et les prochaines semaines nous édifieront sans doute.

 

 

wiwsport.com

Source link