Chelsea : Mendy pisté depuis trois ans !

Interrogé par L’Equipe, Petr Cech a confirmé, début novembre, avoir influé sur le recrutement du nouveau portier des Blues. Et pas uniquement parce que, comme lui, il défendait les cages du Stade rennais. « Edouard, je le suis depuis trois ans et demi, quand il évoluait à Reims, relate le Tchèque, alerté à l’époque par Christophe Lollichon, responsable des gardiens du club londonien, qu’il avait également fait venir de Rennes. Depuis, il n’a cessé de s’améliorer, saison après saison. Et quand, l’été dernier, il est apparu évident qu’on avait besoin d’un nouveau gardien pour concurrencer Kepa Arrizabalaga et Willy Caballero, j’ai insisté en disant qu’il était selon moi le meilleur de la liste. Mon conseil a été suivi. »

Evident, car jusqu’au débarquement de l’international sénégalais sur les rives de la Tamise, Chelsea était fragilisé par une incertitude chronique dans ses cages. Les nombreuses contre-performances de Kepa Arrizabalaga incarnaient l’incapacité du club londonien à résoudre tous ses problèmes à coups de millions.

Acheté une fortune (80 millions d’euros, le record pour un gardien de but) à l’Athlétic Bilbao, le Basque n’est jamais parvenu à convaincre. Au point que Franck Lampard admette, début septembre, « avoir eu des problèmes de gardiens de but » depuis sa nomination, il y a un an.

Ces soucis semblent désormais relever de l’histoire ancienne. L’ancien international anglais n’a que des éloges en bouche lorsqu’il parle de son nouveau portier. « Dans ce genre de rencontres serrées, sans beaucoup d’occasions, où vous aimez savoir compter sur votre gardien, il a été très bon », saluait-il, fin octobre, après que Mendy avait fortement contribué au match nul des siens à Manchester United.

Celui qui, il y a à peine six ans, au chômage et faute de trouver un club, avait cru devoir abandonner le football (avant de rebondir comme quatrième gardien à Marseille, puis d’exploser à Reims, avant son année rennaise) a réussi une adaptation express. A 28 ans, Edouard Mendy s’est imposé dans comme dernier rempart rassurant dans les cages londoniennes.

 

 

Avec Le Monde

Source link