Une contreperformance enregistrée la semaine dernière

«Après avoir ouvert la semaine en baisse (-0,61% à 125,57 points), le marché a réalisé un léger rebond (+0.55% à 126,25 points) qui toutefois est resté bloqué par l’oblique descendante, entamant par la suite une baisse pour terminer au soir du vendredi 02/10 sous les 125 points, soit à 124,12 points en perdant -0,89%.

En variation hebdomadaire, le marché a donc cédé 1,76% quand l’indice phare abandonne 1,69% à 115,42 points »,  renseigne Impaxis. Elle explique que cette contreperformance est confirmée par des volumes importants (384 151 titres transigés pour une valeur totale de 1 066 518 051,00 XOF) avec cinq secteurs en baisse sur les sept que compte le marché.

Le Brvm-Distribution vient en tête de cette contreperformance sectorielle (-5,63% à 187,57 points) tiré par la valeur Total Côte d’Ivoire (- 14,50% à 1 150 XOF) qui n’a cessé d’accuser des baisses consécutives après avoir enregistré une performance de 12,5% la semaine précédente. A l’opposé, porté par le titre Bolloré C I (SDSC ; +6,33% à 1260XOF) le secteur transport se reprend (+6,14%) après sa contreperformance de la semaine passée. Par ailleurs, l’actualité de la semaine a été marquée par la révision du Brvm 10 (les valeurs BOAB, BOABF et CIEC cèdent la place à CBIBF, CFAC et TTLC) ainsi que la publication des comptes de gestions semestriels de BOA Mali, BOA Bénin et Société Général Côte d’Ivoire.

«Malgré la présence marquée de la pandémie de Covid-19 sur la période, notamment au deuxième trimestre, les sociétés ont affiché de bonnes performances commerciales qui se traduisent par des résultats nets semestriels en hausse respective de 1,6% pour BOA Bénin, 134% pour BOA Mali et 1,4% pour Société générale Côte d’Ivoire. La semaine s’est refermée avec une capitalisation boursière de 3 729 421 999 306 XOF », révèle Impaxis.
Adou FAYE
 

Source link