Sangomar et Gta maintiennent le rendez-vous de 2023

Concernant le Grand tortue Ahmeyin (Gta), les travaux ont repris au niveau du Port autonome de Dakar (Pad) avec la fabrication des caissons et nous allons bientôt terminer le premier, a informé Fatoumata Sow. L’une des responsables de Bp investment à qui la mise en œuvre du projet Gta a été confiée, a déclaré qu’« on va essayer de respecter le timing pour que d’ici le mois de mars prochain, on ait les 21 caissons prêts pour être acheminés à Saint Louis ».

Pour Mme  Sow qui s’exprimait à l’occasion de la deuxième édition de la table ronde sur la gouvernance des ressources minérales, « cette fenêtre que nous avons concernant l’assemblage de ces caissons est primordiale pour nous parce que sans elle le projet risque d’être repoussé encore et c’est ce qu’on essaie d’éviter vu qu’on a déjà été impacté par la Covid-19 ».

Elle a indiqué dans la foulée qu’ils travaillent pour être au rendez-vous avec la disponibilité du gaz en 2023 parce que, souligne-t-elle, il y a un planning et que toutes les parties prenantes travaillent là-dessus en espérant que l’objectif sera atteint à date.

Pour la construction des caissons, informe Fatoumata Sow , c’est Eiffage marine qui conduit cette partie du projet Gta et que d’ici à la fin de cette activité il y aura, selon elle, au moins entre 700 et 800 personnes qui vont être recrutées.

« Dans l’ensemble, nous avons pu atténuer l’impact de la Covid-19 et qu’en dépit du décalage de trois mois des opérations de forage, la production du premier baril de pétrole est toujours maintenue en 2013 », a déclaré par ailleurs David Grislain de Woodeside qui faisait une présentation sur les impacts de la pandémie sur le projet Sangomar.
Bassirou MBAYE
 
  

Source link