Reprise de l’activité économique post Covid : L’Ocde émet plusieurs recommandations

L’Ocde avait déjà averti, dans l’édition de juin de ses Perspectives économiques, qu’une deuxième vague en fin d’année pourrait faire dérailler la reprise initiale de l’activité. «Aujourd’hui, ce sont principalement l’Europe et l’Amérique du Nord qui sont touchées par une résurgence du virus freinant le redressement économique. Au dernier trimestre de 2020, le Pib mondial devrait ainsi être inférieur de 3 % à son niveau de la même période de 2019, tandis que dans la zone euro et aux États-Unis, le recul devrait être de 7.3 % et 3.2 % respectivement », renseigne l’Ocde dans un communiqué de presse.

L’activité restera freinée par les mesures de distanciation sociale et de fermeture partielle des frontières, qui resteront très probablement en vigueur pendant tout le premier semestre de 2021, selon les Perspectives économiques. Selon l’Ocde, l’accélération de l’économie mondiale sera progressive, parallèlement au déploiement de vaccins dans tous les pays de l’Ocde au cours de l’année 2021. Après sa forte baisse de 4.2 % cette année, le Pib mondial devrait augmenter de 4.2 % en 2021, la Chine représentant plus d’un tiers de cette croissance.

Selon les Perspectives économiques, il existe à la fois des risques de révision à la hausse et à la baisse des projections centrales. «Si des vaccins sont disponibles plus rapidement et plus largement que prévu, la libération de la demande contenue et de l’épargne accumulée pourrait renforcer le rebond de l’activité et pousser la croissance mondiale aux alentours de 5 % en 2021. À l’inverse, la confiance pourrait reculer en cas de problèmes de distribution des vaccins ou d’effets secondaires inattendus, et si les leçons des deux premières vagues de la pandémie ne sont pas tirées. Dans ce cas, la croissance mondiale perdrait 2 ¾ points de pourcentage en 2021 », explique-t-on.

Dans ses Perspectives économiques, l’Organisation appelle les pouvoirs publics à agir avec détermination sur différents fronts. Elle recommande de renforcer les services de santé publique en investissant dans les professionnels de santé, les stratégies de prévention et les capacités sanitaires, de mettre en œuvre des programmes efficaces de dépistage, de traçage et d’isolement. Commencer dès maintenant à planifier les campagnes de vaccination.

L’Ocde demande également de soutenir les personnes vulnérables en élargissant les systèmes de protection sociale et en améliorant la formation des jeunes et des personnes peu qualifiées. Elle recommande d’apporter un soutien aux entreprises sous la forme de subventions ou de fonds propres et non de prêts qui alourdissent encore leur endettement.
Adou FAYE

Source link