Ralentissement continu des Ica en octobre 2020

«Bien que certains impacts attendus de ces récentes mesures aient été pris en compte lors de l’estimation des Ica de ce mois-ci, leur plein effet ne sera entièrement pris en compte que lors de leur estimation du mois prochain », renseigne un communiqué de presse de l’Ocde.

Avant l’introduction des récentes mesures de confinement contre la Covid-19, les Ica pour octobre aux États-Unis, au Japon au Canada, en Allemagne, en Italie et dans la Zone Euro continuaient d’augmenter mais à un rythme plus lent. En France, ajoute la même source,  l’Ica a continué de se stabiliser tandis qu’au Royaume-Uni, il s’est contracté pour le deuxième mois consécutif reflétant potentiellement l’incertitude accrue quant à la perspective de l’absence d’accord commercial avec l’Ue à la fin de la période de transition. Dans toutes les principales économies de l’Ocde, les Ica continuent de signaler que le Pib reste inférieur à la tendance.

Parmi les principales économies émergentes, les Ica pour l’Inde et le Brésil ont continué d’augmenter mais à un rythme plus lent. En Chine, d’un autre côté, l’Ica pour octobre, pour le secteur manufacturier, a continué d’augmenter à un rythme stable, tandis qu’en Russie l’Ica s’est stabilisé.

Comme toujours, l’ampleur de l’Ica doit être considérée comme une indication de la force du signal, plutôt qu’une mesure directe du degré de la croissance de l’activité économique.

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’Ocde est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.
Adou FAYE
 

Source link