L’Ocde liste les mesures à prendre face au Covid-19 et au Brexit

La dernière étude économique de l’Ocde consacrée au Royaume-Uni insiste sur l’importance des mesures de soutien prises en urgence pour faire face à la crise liée au coronavirus, mais souligne également la nécessité de s’attaquer à des enjeux de plus long terme. Selon l’Ocde, il conviendrait d’accroître les dépenses consacrées aux mesures d’activation du marché du travail pour les travailleurs licenciés et peu qualifiés, afin d’aider les travailleurs des secteurs dont l’avenir est incertain à effectuer une transition vers des emplois de qualité, et les dépenses d’infrastructures devraient être concentrées sur les régions les plus défavorisées sur ce plan. La faiblesse des taux d’intérêt laisse une marge de manœuvre pour accroître les dépenses de relance si besoin. L’investissement public devrait s’appuyer sur les efforts actuellement engagés pour relancer la croissance de la productivité et favoriser la transition vers une économie bas carbone.

« Avec la conjonction de la crise du Covid-19 et de la sortie du Marché unique européen, les incertitudes qui entourent les perspectives offertes au Royaume-Uni sont exceptionnellement fortes. Les mesures adoptées pour faire face à la pandémie et les décisions prises concernant les futures relations commerciales auront un impact durable sur la trajectoire économique du pays au cours des années à venir, c’est pourquoi elles devraient être alignées sur ses objectifs à long terme », a déclaré la cheffe économiste de l’Ocde, Mme Laurence Boone. « Les gains de productivité dans les secteurs des services vont devoir accélérer fortement pour garantir une reprise durable et viable. », at-elle ajouté.

Selon l’Ocde, la sortie du Marché unique de l’UE à la fin de l’année va obliger les entreprises à s’adapter. « Éviter une sortie sans accord serait une bonne chose pour le Royaume-Uni comme pour l’Union européenne. Au cas où le pays sortirait de l’UE sans qu’un accord de libre-échange n’ait été conclu, les autorités devraient se tenir prêtes à offrir un soutien ciblé aux entreprises et travailleurs concernés, et mettre en place des mesures de facilitation des échanges pour atténuer les perturbations à la frontière », note l’Ocde.
Adou FAYE

Source link