La valeur des opérations estimée à 2.438,2 milliards de FCFA en 2019

« Cela s’est traduit par des hausses de 76,1% et 50,4% du volume et de la valeur des paiements, estimés à environ 129,6 millions d’opérations et 2.438,2 milliards de FCfa contre 73,6 millions d’opérations et 1.620,9 milliards de FCfa un an plus tôt. A fin décembre 2019, la valeur moyenne d’un paiement au niveau de la zone Uemoa est estimée à 18.813 FCfa », lit-on dans le document.

Selon la Bceao, les transferts de personne à personne évoluent positivement, avec des hausses respectives de 39,1% et 18,6% en volume et en valeur par rapport à 2018, soit 220,5 millions d’opérations évaluées à 4.163 milliards de FCfa en 2019. Le montant d’un transfert est évalué en moyenne à 18.877 FCfa  au niveau de l’Union en 2019.

La Bceao signale que depuis 2018, les clients ont adopté de nouveaux usages relatifs au rechargement des comptes de monnaie électronique via les comptes bancaires. Les opérations entre comptes bancaires et porte-monnaie électroniques connaissent des hausses respectives de 99,2% et 173,6% en volume et en valeur comparé à 2018.

Malgré les évolutions des transactions de compte à compte, la Bceao renseigne que les transactions électroniques restent marquées par le recours in fine à la monnaie fiduciaire. Les opérations de rechargement de porte-monnaie électronique et de retrait d’espèces représentent 42,1% et 69,1% du volume et de la valeur des flux en 2019, en hausse respectivement de 31,3% et 22,2% par rapport à 2018.

Les transferts de personne à personne et les paiements ont progressé de 50,8% et 28,7% en volume et en valeur par rapport à 2018. Ils deviennent une pratique de plus en plus courante et représentent 13,3% et 23,0% du volume et de la valeur de l’ensemble des transactions en 2019. L’achat de crédits téléphoniques représente, en termes de volume, 42,1% des transactions totales réalisées en 2019, mais seulement 1,9% de leur valeur.
Adou FAYE

Source link