La masse monétaire a progressé de 74,3 milliards CFA en juillet 2020

La masse monétaire a progressé de 74,3 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 5938,3 milliards de francs Cfa à fin juillet 2020. Ceci ressort de l’analyse faite par la Dpee et présentée dans un document dénommé « Point mensuel de conjoncture ». Dans ledit document, l’institution souligne que cette évolution est perceptible à travers la circulation fiduciaire (billets et pièces hors banques) qui a augmenté de 123 milliards pour s’établir à 1503,6 milliards.

Pour leur part, indique-t-elle, dans la foulée, les dépôts transférables ont diminué de 49 milliards pour ressortir à 2753,7 milliards, à fin juillet 2020. « Quant aux autres dépôts inclus dans la masse monétaire, ils ont augmenté de 0,3 milliard, se fixant à 1681 milliards », poursuit le texte. Avant de déclarer que sur un an, la liquidité globale de l’économie est en expansion de 612,2 milliards ou 11,5%, à fin juillet 2020.

Hausse des actifs extérieurs nets

Les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts se sont situés à 1843,7 milliards, en hausse de 28,3 milliards ou 1,6% par rapport à la fin du mois précédent. Cette situation, selon la Dpee, est imputable aux banques primaires qui ont enregistré une augmentation de 90,3 milliards de francs Cfade leurs avoirs extérieurs nets (622 milliards à fin juillet 2020).

« Quant à la position extérieure nette de la Banque centrale, elles’est détériorée de 62,1 milliards pour s’établir à 1221,7 milliards, à fin juillet 2020 », renseigne la même source d’après laquelle, comparativement à fin juillet 2019, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts ont augmenté de 200,8 milliards ou 12,2%, à fin juillet 2020.

Renforcement de l’encours des créances intérieures nettes

Par ailleurs, la Dpee fait savoir que l’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 63,9 milliards, entre fin juin et fin juillet 2020, pour se chiffrer à 5502 milliards, du fait des crédits nets à l’administration centrale (+159,8 milliards) qui se sont situés à 1120,9 milliards de francs Cfa.

Pour leur part, le rapport de la Dpee souligne que les créances sur l’économie sont ressorties en baisse de 95,9 milliards, en variation mensuelle, pour s’établir à 4381,1 milliards, à fin juillet 2020. Elle note enfin qu’en glissement annuel, l’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 456,4 milliards ou 9%, à fin juillet 2020.
Bassirou MBAYE

Source link