La Der/Fj rassure la jeunesse sur l’effectivité d’opportunités réelles au Sénégal

« Nous voilà aujourd’hui réunis à l’ouverture du Global Entrepreneurship Week », signale le délégué général de la Der/Fj ce matin à la place du souvenir africain à l’occasion du lancement de la journée mondiale de l’entreprenariat. Papa Amadou Sarr dont la structure a co-organisé cet événement avec Jokkolabs, a indiqué que « la Der/Fj ne pouvait trouver meilleure tribune, pour échanger sur les opportunités offertes à la jeunesse dans ce contexte particulier de la Covid-19 ».

En effet, explique-t-il, au bout d’une année d’intervention de la Der/Fj, ils ont pu toucher les 14 régions, 45 départements et 552 communes afin d’impliquer l’ensemble du territoire national. M. Sarr rappelle en ce sens que 54,3 milliards Cfa de financements ont été accordés depuis 2018, dont 24,6 milliards en cofinancement et garantie auprès des institutions financières partenaires, 72 milliards de FCfa levés auprès des bailleurs, traduisant la confiance de différents partenaires internationaux tels que la Bad, l’Afd, le Fonds Khalifa, l’Usadf, la Fondation Bill & Melinda Gates.

Aussi, note-t-il, 105 002 bénéficiaires directs de crédits de la Der/Fj ont été recensés au niveau national, soit près de 300.000 bénéficiaires directs et indirects, dont 96% ont reçu des financements inférieurs ou égal à 500 000 francs Cfa et 1753 Tpme ont été également accompagnées avec des services non financiers (876 immatriculées par la Der/Fj en supportant les frais d’immatriculation au Registre de commerce et d’inscription au Ninea).
Le délégué général souligne dans la foulée que « c’est ainsi le lieu de rassurer notre jeunesse sur l’effectivité d’opportunités réelles sans que cela ne les expose d’une manière ou d’une autre ». Pour lui, l’octroi de crédit, la formation en relation avec leurs partenaires, la valorisation de leurs ressources locales, sont autant d’alternatives à l’immigration grâce au concours de la Der/Fj et de ses partenaires stratégiques.

« La question du chômage et implicitement celle de l’immigration clandestine étant aujourd’hui au cœur de tous les débats, il est crucial de rappeler la mission de la Der/Fj consistant, entre autres, à faire valoir les compétences, la créativité et l’esprit entrepreneurial. La Délégation se veut le fer de lance d’une jeunesse créative et ayant foi en ses ressources et en ses potentialités.», confie enfin Papa Amadou Sarr.
Bassirou MBAYE

Source link