Des évolutions contrastées observées en septembre dernier

Comparé au même mois de l’année précédente, le prix du baril est en repli de 30,3%, après une baisse de 22,5% enregistrée en août 2020. Selon la Bceao, les prix des matières premières exportées par les pays de l’Union ont connu des évolutions contrastées au cours du mois sous revue.

Les cours mondiaux de l’or, du coton, du café et du cacao ont progressé, sur un an, respectivement de 30,8%, 7,3%, 2,6% et 2,6% en septembre 2020. En revanche, des replis ont été observés au niveau de la noix de cajou (-47,3%) et du caoutchouc (-8,5%).

« Les indices boursiers ont également enregistré des évolutions contrastées au cours du mois de septembre 2020. En effet, sur un an, le FOOTSIE 100 (-20,8%), le CAC 40 (-15,4%) et l’EuroStoxx 50 (-9,1%) se sont inscrits en baisse, tandis que des hausses sont notées pour le Nasdaq Composite (+39,6%) et le Standard&Poor’s 500 (+13,0%).

Sur le marché des changes, la monnaie européenne s’est appréciée sur un an vis-à-vis du dollar américain (+7,5%), du yen japonais (+5,2%), de la livre sterling (+3,0%) et du yuan (+2,5%) », révèle la Bceao. Elle ajoute que la politique monétaire dans la plupart des juridictions est restée accommandante en soutien aux mesures de relance des économies.

En effet, les principales banques centrales des pays développés ont maintenu leurs taux directeurs inchangés au cours du mois de septembre 2020, après les baisses imprimées au cours des mois précédents dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.
Adou FAYE

Source link