Baisse des ressources budgétaires à fin septembre 2020

«En glissement annuel, les ressources se sont contractées de 1,9% en liaison avec une baisse des recettes budgétaires (-5,1%), atténuée par une hausse des dons (+28,9%). La baisse des recettes budgétaires est attribuable aussi bien aux recettes fiscales qu’aux recettes non fiscales qui se sont contractées respectivement de 4,8% et 10,9% pour s’établir à 1617,3 milliards et 100,3 milliards », informe la Dpee.

Le repli des recouvrements des recettes fiscales est induit par la baisse de l’impôt sur les revenus, l’Irvm/Irc, la Tva intérieure pétrole, les taxes spécifiques et les droits de timbre qui ont affiché des baisses respectives de 9,6 milliards, 3,2 milliards, 6 milliards, 10,6 milliards et 4,5 milliards pour s’établir à 288,5 milliards, 32,2 milliards, 8,6 milliards, 143,6 milliards et 50,4 milliards.

De même, les droits et taxes mobilisés par la Douane, notamment, la Tva import (295,3 milliards) et les droits de porte (194,5 milliards) se sont inscrits sur cette dynamique de baisse et se sont repliés au même rythme de 12,9%. En revanche, l’impôt sur les sociétés (213,3 milliards), la TVA intérieure (hors pétrole) (239,3 milliards) et le FSIPP (34,3 milliards) ont atténué cette tendance baissière avec des hausses respectives de 0,7 milliard (+ 0,3%), 17,3 milliards (+7,8%) et 20,8 milliards (+154,2%).
Adou FAYE
 

Source link