Woyof Kaddu : Que vaut la parole présidentielle ?, (Par Guy Marius Sagna)

Le secrétaire administratif du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp France dégage) s’est fendu d’un post ce vendredi 16 octobre, pour dénoncer le non respect de la parole donnée du chef de l’Etat, Macky Sall. Guy Marius Sagna donne, pour justifier son amertume, plusieurs exemples. 

Texte in extenso.

Le président Macky Sall avait promis de donner 20 hectares aux 1796 victimes de démolition de maison et d’accaparement foncier de Tivaouane peulh.
Mame Boye Diao, directeur des domaines, avait dit aux 1 796 victimes de Tivaouane peulh le 04 août 2020, qu’il leur remettrait dans 15 jours les papiers de leurs parcelles.
Le gouverneur de Dakar Al Hassan Sall avait dit le 13 octobre 2020, aux 1 796 victimes de Tivaouane peulh que le président Macky Sall reprenait “ses” 20 hectares .
Le directeur de la DSCOS, Pape Saboury Ndiaye, a dit hier 14 octobre 2020, aux 1 796 victimes de Tivaouane peulh d’annuler leur marche d’aujourd’hui, car il s’engageait à leur trouver 20 hectares sur un autre site.

Arrestation

Aujourd’hui, la manifestation était interdite, 06 membres du collectif des victimes de Tivaouane peulh ont été arrêtés. Nous exigeons leur libération immédiate.
Nous sommes tristes de constater que la parole présidentielle, la parole d’un gouverneur, la parole de directeurs ne valent rien au Sénégal. Il vaut mieux croire au père Noël.

Macky Sall

En plus d’être “woyof signature” ou “yolom signature”, il est également “woyof kaddu”.

Source link