« Responsabilité parentale » et émigration : Blaise Pascal Cissé répond au ministre de la Jeunesse

Lors de la rencontre des ministres avec la presse, sur instruction du Président Sall, Néné Fatoumata Tall avait invité les parents à la responsabilité, face à l’émigration clandestine. A cause, selon le ministre de la jeunesse, d’une certaine pression de ces derniers qui pousseraient leurs enfants à se lancer dans l’aventure. Une remarque qui n’a pas été du goût du Président du Mouvement Tout va mal.

In extenso, la note de Blaise Pascal Cissé à Mme le ministre de la Jeunesse :

Devrais-je en arriver à vous offrir un cour d’analyse conjoncturelle ou à vous initier à l’étude des fluctuations conjoncturelles et cycliques dans le domaine économique et social ?

Au regard des urgences de l’heure et de la gravité de la situation , je vous prie de bien vouloir m’épargner ce perte de temps car nous comptons nos morts.

Mme le ministre, après Huit années sous le magistère de M Macky Sall, au Sénégal, il n’y a aucun parmi les facteurs sociaux ou économiques que vous avez énuméré qui pourrait justifier cette tragédie en dehors de cet amateurisme et de cette absence notoire du sens de la responsabilité qui caractérisent jusque-là votre mode de gouvernance sous impulsion du Président Macky Sall.

Votre réaction tirée par les cheveux en dit long , elle illustre le tâtonnement et révèle terriblement les profondeurs des abîmes dans lesquels Macky Sall a enfouie l’avenir de cette belle jeunesse oui Mme le ministre, j’ai compris pourquoi tant les mots vous sortaient si difficilement de la bouche.

Tellement c’était plus facile pour vous de ressusciter nos perdus dans les océans que de jouer à ce jeu de camouflage et de dissimulation d’une vérité manifeste à savoir la grotesque de l’échec du Président Macky Sall.

Mme le ministre

Il est question de se mettre à l’évidence.

Des centaines de fils du Sénégal sont morts par votre faute !

Votre gouvernance est cauchemardesque et la jeunesse n’attend plus rien de Macky Sall.

Président
Blaise Pascal Cissé

Source link