Rentrée scolaire : Kaolack débute l’année scolaire avec un déficit de plus de 400 enseignants…

A quelques jours de la rentrée scolaire 2020-2021, à Kaolack, le gouverneur de la région a rassemblé tout les acteurs pour les besoins du traditionnel comité régional de développement.

Une rencontre durant laquelle les acteurs de l’éducation ont passé au peigne fin toutes les questions liées à une bonne rentrée scolaire.

Au cours de ce Crd préparatoire, les parents d’élèves ont vivement demandé aux autorités de veiller davantage sur respect du cadre de vie et un environnement approprié au niveau des écoles.

Ils se sont aussi prononcés sur le coût des inscriptions, selon eux, doit être revue à la baisse cette année à cause de l’impact de la pandémie de la covid 19.
Toutefois, ils ont beaucoup insisté sur le respect du protocole sanitaire. Les syndicalistes de leurs côtés ont mis en garde les autorités éducatives sur le respect des accords pour une année scolaire apaisée.

Les acteurs de l’éducation n’ont pas manqué de lister d’autres difficultés lors de cette rencontre.

Malgré ces préparatifs, un grand handicap risque de plomber le bon déroulement des enseignements apprentissages dans l’académie avec le manque d’enseignants.

Selon Siaka Goudiaby, inspecteur d’académie de Kaolack, l’élémentaire fait face à un déficit de 382 enseignants et pour le moyen secondaire ,la région manque de 22 professeurs de mathématique, 22 professeurs de HG et 8 professeurs de philosophie sans compter les disciplines comme l’Espagnol et l’EPS.

Autre problème, l’accès à l’eau. Au moment ou le protocole sanitaire exige le lavement des mains avant d’entrer dans tout établissement, dans la commune de kaolack, 4 écoles sont sans eau. Un fait qui risque, selon KLinfos,  de paralyser la rentrée dans ces écoles ce 12 novembre.

Face à la presse, Siaka Goudiaby soutient qu’une ingénierie pédagogique est prévue pour faire face au déficit d’enseignants qui s’explique par les nombreux mouvements d’enseignants et aussi la démission de certains du système pour aller ailleurs malgré les milliers d’enseignants recruter chaque année.

A quelques jours de l’ouverture des classes, la région de Kaolack s’engage à une bonne rentrée alors que des problèmes comme le désherbage des écoles et la non disponibilité des fournitures scolaires, l’accès à l’eau et des toilettes restent un frein au concept «Oubi tey Jang tey».

Source link