Propos de Macron et appel au boycott : La France met de l’eau dans son venin islamophobe

Depuis la sortie de Macron sur l’islam et les caricatures contre le Prophète Mouhamed (Psl), les réactions fusent de partout. Ils sont nombreux, les pays musulmans, à avoir dénoncé cette réaction du président français. D’où l’appel au boycott des produits français lancé dans plusieurs pays du Moyen-Orient, mais aussi au Sénégal avec Frapp. A cet effet, au vu des conséquences qui risquent d’être lourdes pour l’économie française, surtout dans ce contexte de Covid-19, Paris a décidé d’éteindre le feu au plus vite.

Mobilisés pour rappeler et expliquer à…

Les ministres ainsi que l’ensemble de notre réseau diplomatique sont entièrement mobilisés pour rappeler et expliquer à nos partenaires les positions de la France, notamment en matière de libertés fondamentales et de refus de la haine, appeler les autorités des pays concernés à se désolidariser de tout appel au boycott ou de toute attaque contre notre pays, accompagner nos entreprises et assurer la sécurité de nos compatriotes à l’étranger“, peut-on lire dans une note sur France Diplomatie exploitée par Seneweb.

Les positions défendues par la France…

Selon Paris, “les appels au boycott ainsi que les propos haineux contre la France doivent cesser, puisque sans objet… Ces initiatives dénaturent les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d’expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine“.

Les propos de Macron…

Selon la note, la déclaration de Macron, tenue le 2 octobre dernier, aurait pour objectif “de lutter contre l’islamisme radical tout en le faisant avec les musulmans de France partie intégrante de la société, de l’histoire et de la République françaises“.

Source link