Prévention et réintégration des ex-combattants terroristes: L’expérience des Emirats pourrait servir

L’expérience des Emirats Arabes Unis pourrait servir les pays du Sahel pour la prévention et la réintégration des ex-combattants terroristes“, selon Dr Bakary Sambe.

Timbuktu Institute-African Center for Peace Studies a reçu mardi Son Excellence l’Ambassadeur des Emirats Arabes Unis, M. Sultan Al-Harbi, dans le cadre des visites de terrain que l’ambassadeur émirati effectue ces jours-ci pour nouer des partenariats avec les institutions culturelles ainsi que les centres de recherches stratégiques.

La réunion avec les membres de l’équipe du Timbuktu Institute a été rehaussée par la présence du Ministre, Conseiller du Président de la République Abdoul Aziz Mbaye, le Lt-Colonel Ibrahima Sy Mbow, représentant, le Général Sayfoulaye SOW, le Directeur Général du CICO, Cadre Interministériel de Coordination des Opérations de lutte anti-terroriste ainsi que de M. Fadel Gaye, président du Club littéraire du Sénégal et un certain nombre de chercheurs affiliés. Après avoir accueilli l’invité et la délégation qui accompagnait l’Ambassadeur émirati, Dr Sambe, Coordonnateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique est revenu sur les travaux et les réalisations l’Institut qu’il dirige depuis quatre ans et qui a ouvert récemment un bureau à Niamey.

L’expérience émiratie en matière de lutte contre le terrorisme et de réintégration

Après avoir brossé une analyse de la situation sécuritaire dans le Sahel, Bakary Sambe a insisté sur la nécessité d’une coopération entre les pays de la région et les Emirats Arabes Unis qui peuvent beaucoup apporter sur le plan de la prévention comme sur les aspects opérationnels. Dr. Sambe a expliqué qu’actuellement “le domaine de la réintégration des anciens terroristes ou ex-combattants et leur réhabilitation dans la société reste un véritable problème pour les pays de la région et que le Emirats Arabes Unis devraient appuyer les Etats sur cette question urgente à travers ses différentes institutions de renommée mondiale mais dont l’expérience n’est pas assez connue sur le continent“.

Pour sa part, l’Ambassadeur Al-Harbi a évoqué l’expérience émiratie en matière de lutte contre le terrorisme en mettant l’accent sur le rôle de pionnier joué par le Centre Hedaya d’Abu Dhabi dans ce domaine mais aussi d’autres structures comme Sawab Center. Il est ensuite revenu sur la qualité des relations de coopération entre la République du Sénégal et les Émirats arabes unis dans ce domaine et dans d’autres.

Le diplomate émirati est aussi longuement revenu sur les différentes initiatives des autorités de son pays notamment en matière de dialogue interreligieux avec le lancement du document sur la “Fraternité Humaine” (al-ukhuwwa al-insâniyya) avec le Cheikh d’Al-Azhar et le Pape François. Il a aussi rappelé l’importance que les Emirats Arabes Unis accordent à la médiation et à la prévention des conflits en donnant l’exemple du lancement de l’initiative du Conseil des Sages Musulmans (Majlis Hukamâ’ al-Muslimîn) soutenu par son pays.

Ensuite, ce fut autour de Son Excellence le Ministre Aboul Aziz Mbaye de souhaiter la bienvenue à l’Ambassadeur Sultan Al-Harbi, et l’a remercié pour sa visite dans “ce centre distingué menant des travaux importants pour le Sénégal et la région“. Dans ce cadre, l’Ambassadeur Al-Harbi a exprimé son désir de vouloir s’établir des relations d’échanges et de partenariats entre le Timbuktu Institute et des centres émiratis partageant les mêmes objectifs de promotion de la paix et d’accompagnement des politiques publiques en matière de paix, de sécurité et de stabilité.

Source link