Présidentielle Guinéenne : L’UFDG et ses alliés en passe de saisir la Cour Constitutionnelle

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) et ses alliés de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie comptent saisir la Cour Constitutionnelle de la République de Guinée. Dans un communiqué daté le 24 octobre 2020, ils dénoncent “les fraudes massives organisées après le scrutin” du 18 octobre ayant favorisé la réélection de Alpha Condé dès le premier tour avec 59,43 % des suffrages exprimés.

C’est opposants indexent particulièrement la Commission nationale électorale indépendante (Ceni). L’instance  ayant “validé” les fraudes du pouvoir de Alpha Condé. Selon le document, la vérité des urnes donne vainqueur le candidat Cellou Dalein Diallo avec 53,84 %.

Manifestations

Très en verves, le candidat “déchu” et ses alliés comptent poursuivre les manifestations dans les rues et sur les places publiques pour, disent-ils dans le communiqué, “protester contre les hold-up électoral en cours et pour  exiger le respect des résultats issus des urnes, malgré la répression sauvage qui s’abat sur leurs partisans“. “Nous refusons les faux résultats proclamés par la CENI et continuons les manifestations pour protester contre le hold-up en cours et exiger la vérité des urnes. Dans ce combat, évitons de suivre Alpha Condé dans l’ethnicisation du conflit qui n’est que politique. Le droit et la victoire sont de notre côté !“, a écrit Cellou Dalein Diallo sur son compte facebook.

Nous refusons les faux résultats proclamés par la CENI et continuons les manifestations pour protester contre le hold-up…

Publiée par Cellou Dalein Diallo sur Samedi 24 octobre 2020

Alpha Condé

L’Ufdg et l’Anad ont également déploré “la violence” utilisé par Alpha Condé pour “imposer au peuple de Guinée un coup d’Etat électoral“. Selon le document, 27 personnes ont été tuées depuis la réquisition de l’Armée et près de 200 par balles.

A lire : Crise post-électorale en Guinée : Plusieurs morts dans une fusillade à Dalaba



Source link