Pr Gallo Diop : «Nous devons sortir de nos universités, laboratoires et aller vers les jeunes»

“Je voudrai personnellement vous inciter à généreusement plus vous nous investir dans l’animation scientifique et généreuse à l’endroit des jeunes des collèges et des lycées. Nous devons sortir de nos universités, de nos laboratoires et aller vers les jeunes” ,explique le professeur Amadou Gallo Diop, directeur de la recherche et de l’innovation, lors de la cérémonie d’ouverture du Congrès Soaphys qui se tient à Dakar jusqu’au 29 novembre 2020.

Des exemples à montrer aux jeunes

“Les exemples probants de haute valeur scientifique et morale que vous représentez, doivent être exposés régulièrement aux jeunes de nos pays. Ils ont besoin de boussoles, de repères, d’exemples vivants et vous êtes ces boussoles, ces repères, ces exemples. Ils sont perdus et se posent des questions existentielles jusqu’à prendre des risques mortels puisque les repères sont perturbés, leurs boussoles sont devenues flous, leurs exemples se raréfient” a-t-il dit.

L’invite du chercheur

Le fait d’inviter la diaspora dispersée à travers le monde à s’investir, à revenir physiquement ou virtuellement vers nous, a été un choix judicieux. L’une des leçons de la pandémie, c’est d’avoir démontré que sans être physiquement en contact, on pouvait faire des choses merveilleuses. Ces outils développés ces derniers mois doivent servir à l’exposition permanente et puissante des chercheurs, des enseignants que vous êtes à l’endroit des origines.

Se diriger vers les centres de recherches

La deuxième invite, c’est de nous diriger de plus en plus vers les centres de recherches où des jeunes, des femmes, des hommes désœuvrés sans recueillir aucun minimum de formation, sont reçus et formés en trois mois dans la transformation des produits agricoles, à l’informatique, à la sérigraphie, à beaucoup de choses que les universitaires, les chercheurs viennent offrir gracieusement sous les auspices du MESRI. C’est le creuset très concret dont nous rêvions depuis des années».

Source link