Nouveau Dg de l’AIBD : « Une nomination sous le signe du Fast-track pour ‘Ajuster et Accélérer’… »

Doudou Ka est le nouveau directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD). La cérémonie de passation de service entre Abdoulaye Mbodj et l’ancien Dg du Fongip a eu lieu ce lundi 30 novembre à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD). Le directeur général entrant a pris ainsi l’engagement de mériter cette confiance du chef de l’Etat de le nommer à ce poste.

Après avoir exprimé toute sa “gratitude” et sa “reconnaissance” à l’égard de son leader, le Président Macky SAL, Doudou Ka a tenu à lui témoigner de son entier dévouement.

Fast-track…

En effet, après m’avoir confié, en avril 2012, la coordination du Pôle des Grands Projets au sein de la Présidence, en 2013, la mission de mettre en place, en qualité d’Administrateur général, un instrument financier innovant et capital pour notre économie, le FONGIP. Il m’a encore renouvelé, ce 04 novembre 2020, sa confiance en me nommant comme Directeur Général de l’AIBD SA (…) Mon profil technique et mon parcours professionnel m’imposent de prendre cette charge comme une nomination de mission placée sous le signe du Fast-track pour ‘Ajuster et Accélérer’ le développement de la métropole aéroportuaire de DIASS, comme emblème de l’émergence du Sénégal“, souligne le Dg de l’AIBD.

Et a son prédécesseur, il a tenu à lui exprimer, “d’une vive reconnaissance“, tous ses compliments pour l’ “engagement méritoire” avec lequel il s’est acquitté de sa mission au sein de l’AIBD.

Vous avez réussi, avec le concours de l’Etat…

Non seulement vous avez conduit avec succès l’achèvement des travaux de ce magnifique bijou, ce qui était loin d’être évident en 2013, mais encore, vous avez réussi, avec le concours de l’Etat, de l’ANACIM, des ADS et de nos différents partenaires, à assurer le transfert des activités de l’aéroport international Léopold Sédar SENGHOR à l’aéroport international Blaise DIAGNE sans interruption aucune, ce qui constitue aussi une performance inédite, une belle page de l’histoire de l’aviation civile sénégalaise“, dit-il.

“Genèse” de l’AIBD…

Dans la genèse de l’AIBD, il me plait de rappeler trois faits majeurs que nombre d’entre vous ont certainement vécu. En 2001, le Président WADE voulait construire un nouvel aéroport sous forme de BOT (Build Operate and Transfer), sans recourir à une taxe ou à un impôt, donc, sans passer par l’Assemblée nationale. Ainsi, après 03 années de road-show international, l’Etat n’avait pu trouver aucun partenaire prêt à s’engager pour ce type financement exigé par l’Etat. Face à cette situation critique, le Gouvernement du Sénégal, avec à sa tête le Premier Ministre Macky SALL, s’est attaché les services de la banque marocaine BMCE CAPITAL pour structurer le financement de ce grand projet“, rappelle-t-il.

Macky SALL arrive au Pouvoir…

(…) Après la crise de 2005, 2012 est également une date repère à retenir comme autre fait majeur de l’exaltante gestation de l’AIBD. En effet, le Président Macky SALL arrive au Pouvoir et trouve un projet à l’arrêt. Il décide souverainement de rompre le contrat avec le constructeur de l’époque et trouve rapidement de nouveaux partenaires turcs, à travers Limak et Summa, pour parachever la première phase de ce grand projet stratégique pour notre pays“, poursuit-il.

Promesse…

Je veillerai notamment à ce que les autres aéroports régionaux (Saint-Louis, Tambacounda, Ziguinchor, Cap Skiring etc.) s‘inscrivent dans la même dynamique, pour atteindre notre objectif ambitieux de génération optimale de trafic. Nous travaillerons aussi à rendre plus compétitive l’expérience-voyageur dans notre système aéroportuaire par l’amélioration de tous les services, en relation avec l’exploitant, LAS, que je félicite au passage pour ses performances appréciables. Notre ambition est de hisser la qualité de service offerte aux usagers dans les meilleurs standards internationaux et de faire entrer l’aéroport international de DIASS dans le TOP 10 des aéroports africains“, a promis le nouveau Dg de l’AIBD.

Source link