Lutte contre la covid-19 : Le ministère de l’Education nationale appuie 1 043 Daaras

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de riposte contre la pandémie de la Covid-19, le ministère de l’Education nationale, à travers le Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité de l’éducation de base (Paqeeb), a déboursé près de 600 millions de FCfa pour appuyer 1.043 «daaras».

Le ministère de l’Education nationale vient de mettre à la disposition des «daaras» (écoles coraniques) 590 333 868 FCfa. L’initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité de l’éducation de base (Paqeeb), a déclaré Kassa Diagne, le coordonnateur dudit programme, dans un entretien.

La covid-19 à l’origine des faits

“Le contexte de la Covid-19 a motivé le projet, en concertation avec la Banque mondiale, à apporter une assistance en denrées alimentaires de première nécessité et des produits d’hygiène (riz, pâtes alimentaires, huile, lait en poudre, sucre et savon) aux écoles coraniques”, a affirmé celui-ci.

Au total, 117 848 apprenants, répartis dans 1 043 «daaras», dans 14 régions du pays, ont bénéficié de cet appui, a souligné M. Diagne, rappelant que ces écoles ont signé des contrats de performance avec la tutelle.

Les critères de sélection

Revenant sur les critères de sélection, il a indiqué que le choix des bénéficiaires a été effectué sur la base de l’anonymat en tenant compte du maillage national et de l’égalité de chance. “L’opération de distribution a été confiée à la Cellule de lutte contre la malnutrition dans le cadre d’une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée. La coordination a organisé une mission de suivi dans les académies de Kaffrine, Diourbel, Fatick, Matam, Saint-Louis et Louga pour apprécier le déroulement de l’opération, assurer la traçabilité des vivres, identifier les difficultés rencontrées, collecter les pièces justificatives et recueillir des témoignages auprès des communautés et des bénéficiaires directs”, a détaillé le coordonnateur du Paqeeb. D’après lui, tous les «daaras» visités ont reçu leur dotation.

Ceux-ci souhaitent la pérennisation du programme, voire son extension sur l’ensemble du territoire national. Dans les régions ciblées, les inspections de l’éducation et de la formation (Ief) ont participé activement à la mise en œuvre du programme, a ajouté la même source.

Source link