L’école Dior des Parcelles Assainies traduite en justice par les parents d’élèves

Le collectif des parents d’élèves de l’école Dior des Parcelles Assainies a porté plainte contre la direction dudit établissement scolaire. L’école privée a refusé d’accueillir ce matin les élèves dont les parents n’ont pas payé la scolarité des mois d’avril, mai et juin. Pour les parents, c’est un service qui n’a pas été rendu, donc il ne devrait pas être payé.

La saisine

Nous nous sommes rendus à l’école pour la réinscriptions de nos enfants. Malheureusement, au niveau de la caisse, on nous a exigé le payement des droits d’inscriptions et les 3 mois du covid-19. On nous demande de payer par moratoire. C’est d’ailleurs ce que nous refusons, on ne leur doit rien. Ainsi, on a constaté avec un huissier. On a fait le Pv. On a pris un avocat. Le dossier est entre les mains de la justice“, a déclaré Amadou Oumar Gadio, porte-parole  du jour du collectif des parents d’élèves de l’école Dior des Parcelles Assainies, sur la Rfm.

Contacté par la source, la direction de l’école Dior des Parcelles Assainies n’a voulu rien commente.

Rappel

Pour éviter la propagation du virus, le président de la République avait décrété l’arrêt des cours à partir du 16 mars 2020. Mais, la direction du Groupe scolaire DIOR a décidé, contre toute attente, d’exiger le paiement des mois non ouvrés. Faisant ainsi sortir de ses gonds le collectif des parents d’élèves.

Source link