Le Gouvernement face au peuple et non à la presse (Ansoumana DIONE*)

Le gouvernement du Président Macky SALL fera face à la presse, chaque deux semaines, à partir de ce mardi 24 novembre 2020. Voilà un aveu d’échec, de taille, puisque c’est le peuple souverain qui devrait être écouté et non le contraire.

Comment le chef de l’Etat peut-il s’aventurer dans une telle pratique, visant à occulter les véritables préoccupations de la population? Annoncé au Building Administratif, le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Monsieur Abdoulaye DIOUF SARR, ne ferait-il pas mieux d’écouter les revendications des acteurs du système sanitaire et des personnes souffrant de troubles mentaux, par exemple, pour ne citer que ceux-là.

Quotidiennement, ces derniers meurent dans les rues comme des animaux ou se tranchent la gorge, faute de prise en charge. Attention, cette communication gouvernementale, sans aucun sens ni fondement, peut heurter la conscience collective. Car, ce n’est pas la presse qui a porté le Président Macky SALL au pouvoir, ce qui prouve une volonté manifeste de vouloir tromper les citoyens. En lieu et place de cette stratégie inutile, le gouvernement a surtout intérêt à se mettre à l’écoute de la population qui, à travers cette même presse, d’ailleurs, s’adresse aux autorités. Malheureusement, celles-ci font la sourde oreille devant la réalité et demandent à nous citoyens de nous concentrer sur leurs propos, ce qui ne sera pas possible. N’est-ce pas ?

Président de l’Association Sénégalaise pour
le Suivi et l’Assistance aux Malades
Mentaux (ASSAMM)

Source link