La raddho, milice privée par excellence (Par Baba DIAKHATÉ)

On peut tromper une partie du peuple, une partie du temps, on peut tromper tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.
Grande est ma stupéfaction quand j’ai écouté le raddho en chef sur les ondes de la RFM, qui en très bon samaritain a étalé toutes ses limites et carences quand il s’est agi d’aborder l’affaire dite des centres de redressement.
Raddho, vous êtes en service commandé c’est pourquoi vous choisissez les sujets sur lesquels réagir. Où étiez-vous, quand nos enfants prenaient la mer pour aller mourir sur les côtes espagnoles, marocaines et même mauritaniennes.
Raddho, vous êtes en service commandé, c’est pourquoi vous ne vous êtes jamais prononcés sur les actes contre nature et d’homosexualité notés jusque dans les lieux de culte, comme récemment à la grande mosquée de Dakar.
Raddho, n’est-ce pas vous qui étiez les principaux artisans de l’appel à l’insurrection, au soulèvement et à la violence, le 23 juin 2011. Et où étiez-vous, Raddho, quand le Président s’est dédit de faire 5 ans au lieu de 7 ans.
Je disais à l’entame que la raddho est une milice privée par excellence. Comment ?
Mesdames et messieurs de la Raddho, d’où tenez vous vos budgets de fonctionnement, qui finance vos voyages et vos déplacements. Quel contrôle s’exerce sur vos activités, à qui vous rendez compte. Nous ne sommes dupes, vous allez nous tympaniser encore ces jours et semaines à venir car vous êtes dans l’obligation de produire des rapports de fin d’exercice. Nous sommes en décembre, mais il faudra vous le tenir pour dit, laissez le Général KARA tranquille.
Quand la Raddho a le culot de donner des leçons de bonne gouvernance et droits de l’homme alors qu’ils ne sont pas transparents dans leur démarche. C’est tout simplement de la sorcellerie assez drôle.
Le Général KARA, vous dérange tout simplement parce que vous êtes dans l’obscurité et le noir de la dépravation des mœurs dans ce pays en vous réfugiant derrière les droits de l’homme, vous surfez également sur la vulnérabilité et la misère des jeunes pour les mener en bateaux.
Le Général KARA, est un rempart contre ce détournement des esprits en les submergeant des écrits et des recommandations de Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul.
Dans ce pays, il veut être érigé en loi et en principe que les plus nuls décident pour les autres, que la parole soit donnée aux médiocres et aux patins, il leur suffit juste de se présenter en costume et cravate.
Le Général Kara n’est pas le mal de la société, commencez d’abord, mesdames et messieurs de la Raddho, par faire le nettoyage chez vous et devant votre porte. Commencez d’abord par vous interroger sur le système qui vous permet de mener vos activités et vos réunions secrètes sans devoir rendre compte à personne.
Raddho, interrogez vous sur ce système qui vous permet de ne jamais être inquiété sur l’origine de vos financements qui à coup sûr n’est pas le fruit de cotisations ou dons d’organismes sénégalais.
Raddho, c’est le système qui fait que les médias vous ouvrent grandes leurs en Décembre sans vous demander où est-ce que vous étiez pendant les onze (11) autres mois de l’année.
Raddho, où étiez vous quand le Président Macky Sall recevait le Général KARA au palais dans le cadre de l’élan de solidarité qui s’est mis en place pour faire face à la covid 19. Vous étiez sûrement à Londres ou à New York mais pas au Sénégal. Où étiez-vous quand les sénégalaises et les sénégalais subissaient l’état d’urgence assorti de couvre feu.
Mesdames et messieurs de la Raddho, où étiez-vous quand les musulmans de ce pays avaient du mal à rompre leur jeûne en toute quiétude car leurs libertés étaient restreintes. Où étiez-vous, quand la liberté de circuler était restreinte dans ce pays, où étiez-vous quand des sénégalais étaient bloqués à la frontière marocaine dans des situations à la limite inhumaine.
Raddho, avec les financements que vous recevez, dites nous le montant de votre contribution pour une résilience des sénégalais face à la covid 19.
Si vous pensez que c’est pays est votre propriété, dina leer.
Si vous pensez que c’est vous seulement qui avez un bic et une langue, dina leer.
Si vous pensez que le Général KARA n’a pas de famille, dina leer.
C’est quoi ces manières, il faut pas blaguer, Général KARA dafay séne moromi…. Houyye Meusse nako guiss.

Redieureudieufeutety Général KARA

M. Baba DIAKHATÉ
Juriste/Chercheur
en Environnement

Source link