Joe Biden appelle les Américains à faire preuve de patience

Le suspense électoral américain approche un peu plus de son dénouement, jeudi, au fur et à mesure que de nouveaux résultats sont dévoilés dans la poignée d’États clés qui doivent déterminer le vainqueur de la course à la présidence.

La course à la Maison-Blanche n’est pas encore terminée, mais il n’est pas exclu qu’elle prenne fin d’ici à la fin de la journée.

Six États clés n’ont pas encore été attribués par les principaux médias américains, soit la Pennsylvanie (20 grands électeurs), la Georgie (16 ), la Caroline du Nord (15), l’Arizona (11), le Nevada (6) et l’Alaska (3).

En Pennsylvanie, Donald Trump est crédité de 50,1 % des suffrages contre 48,7 % pour son rival, avec 93 % des votes reçus dépouillés. Plus d’un demi-million de bulletins n’ont cependant pas encore été comptabilisés, sans compter ceux provenant d’outre-mer qui pourraient être acceptés jusqu’à 17 h vendredi s’ils ont été postés à temps.

En Georgie, Donald Trump maintient une très mince avance sur son adversaire, le démocrate Joe Biden, mais celle-ci ne cesse de fondre au fur et à mesure que des bulletins sont dépouillés dans les zones urbaines. Après 98 % du dépouillement, le candidat républicain est crédité de 49,5 % des voix contre 49,3 % pour son adversaire.

En Caroline du Nord, M. Trump mène avec 50 % contre 48,6 % pour Joe Biden. À 16 h jeudi, son avance tenait à près de 77 000 votes. Jusqu’ici, 95 % des bulletins de vote ont été examinés, mais ceux qui ont été transmis par la poste le jour de l’élection pourront être comptabilisés jusqu’au jeudi 12 novembre.

En Arizona, Joe Biden mène par un peu moins de 69 000 votes, mais l’écart avec son adversaire républicain s’est rétréci au cours des dernières heures. L’ex-vice-président de Barack Obama obtient 50,5 % des votes comptabilisés, contre 48,1 % pour son rival, avec 86 % des bulletins dépouillés. Une mise à jour est prévue à 21 h HAE.

Au Nevada, M. Biden récolte jusqu’ici 49,4 % des votes, contre 48,5 % pour Donald Trump, avec 89 % du dépouillement effectué. Au moins 150 000 bulletins n’ont pas encore été comptabilisés, sans compter ceux qui ont été complétés avant la fermeture des bureaux de vote, qui ont été transmis par la poste et qui seront acceptés jusqu’au mardi 10 novembre.

Enfin, il est attendu que l’Alaska soit remporté haut la main par M. Trump, qui y obtient près de 63 % des suffrages, mais seulement 56 % des bulletins ont été dépouillés, ce qui explique que les projections n’aient pas été officialisées. Dans cet État, le vote par correspondance ne sera pas comptabilisé avant la semaine prochaine.

Le vainqueur doit récolter 270 des 538 grands électeurs, qui doivent normalement se réunir le 14 décembre pour officialiser les résultats, sous réserve des poursuites judiciaires que l’équipe de campagne de Donald Trump a entreprises, notamment dans l’État du Wisconsin, où le parti républicain a déjà annoncé qu’il exigerait un recomptage.

À l’heure actuelle, Joe Biden est crédité de 264 grands électeurs, selon les projections d’Associated Press et de Fox News, qui lui concèdent la victoire en Arizona, contre 214 pour Donald Trump.

Les grands réseaux américains (CNN, CBS, ABC, NBC), le New York Times et le Washington Post ne se sont cependant pas prononcés sur le résultat du scrutin en Arizona, et attribuent donc 253 grands électeurs au candidat démocrate.

Donald Trump n’a que très peu d’options pour demeurer à la Maison-Blanche. Pour y parvenir, il devrait non seulement conserver son avance en Pennsylvanie, en Georgie et en Caroline du Nord, mais il lui faudrait aussi renverser des résultats favorables à Joe Biden au Nevada ou en Arizona.

Source link