Gouvernement – Serigne. M. B. Dieng : « Loutax Macky Sall Waxoul Ni Dafay Def Deal Rekk..? »

La Coordonnateur de la Confédération Internationale des Familles Religieuses (CIFAR) considère le nouveau gouvernement du Sénégal mis en place ce dimanche 1er novembre, comme un deal. Selon Serigne Modou Bousso Dieng, Macky Sall définit la politique comme l’art de conserver le pouvoir.

Le religieux n’approuve guère le nouvel attelage gouvernement du chef de l’Etat qui présente de nouvelles “têtes” à la grande surprise. “Je pense que Macky Sall devrait dépasser ce stade en ce sens que la politique est l’art de servir la société“, a d’emblée déclaré Serigne Modou Bousso Dieng dans l’édition spéciale de Walf Tv indiquant que le président aurait dû dire qu’il est dans le deal en mettant Omar Sarr et Idrissa Seck.

Covid-19

Une autre problématique abordée – dans ce remaniement – et loin de fasciner le jeune marabout de Touba, est la pandémie de la Covid-19. “Il (Ndlr : Macky Sall) a dit qu’après le Covid-19 (Sic), je mettrai un gouvernement de relance, inclusif qui verra l’avènement de la société…. Ce n’est pas vrai. Il  n’y a qu’Idrissa Seck et certains membres de son parti en sus de Omar Sarr“, a-t-il ajouté, indiquant que tout le monde savait ce que tramait le locataire du Palais de Roume.

Cas Idrissa Seck 

Le religieux n’a pas aussi mâché ses mots contre le nouveau président du Conseil Economique, Environnemental et Social (CESE). Idrissa Seck qui a publiquement annoncé avoir “dépassé les nominations…”. Mieux, il dit regretter d’avoir entendu le nom du leader du Rewmi à la structure qu’il avait toujours considérée comme “budgétivore“. “Ces gens jouent avec le pays; c’est une honte, et j’ai honte pour Idrissa Seck qui est mon ami“, a pesté le religieux. Non sans souligner que cela ne cadre avec les valeurs.

Cas Guinée et Côte-d’Ivoire 

Il invite les Sénégalais à rester vigilants au regard de “ce qui se passe en République de Guinée et en Côte-d’Ivoire“. Selon Serigne Modou Bousso Dieng, Macky Sall prépare son troisième mandat. Chose pour laquelle dit-il, il s’est séparé des “braves” responsable de son parti, dont Aly Ngouille Ndiaye, Makhtar Cissé, Amadou Ba, Aminata Touré à qui on avait prêté la prétention d’hériter des rênes de l’Apr.

Touba

Pour conclure, le coordonnateur de la Confédération Internationale des Familles Religieuses (CIFAR)a encore affirmé que Macky Sall est contre la ville de Touba, dont il pas encore nommé un des fils.

Source link