Espagne : Baisse d’arrivée de migrants sénégalais à Tenerife, (Présidente association Jappo)

Les voyages de migrants sénégalais en direction des îles Canaries, notamment Tenerife ont fortement baissé. Ces dix derniers jours, deux pirogues en provenance du Maroc et de la Mauritanie ont atteint lesdites îles. Il y avait à bord seulement 13 sénégalais.

Un net recul des l’émigration clandestine. C’est le constat fait dernièrement. “Ces derniers jours, on a noté une très forte baisse de l’arrivée des clandestins. Les derniers sont arrivés dimanche dernier. Ils ne venaient pas du Sénégal. Ils sont juste au nombre de neuf (9) pour une pirogue de 46 et quatre (4) sur une pirogue de 37. Ils venaient plutôt de Dahla (Maroc)”,  a déclaré sur Rfm, Awa Pathé Ndiaye, président de la l’association Jappo.

Baisse

Selon l’interprète, la diminution est dû au travail que le Sénégal est en train d’abattre, notamment pour freiner le fléau. “J’ai vu récemment que la Marine Sénégalaise travaille en étroite collaboration avec la Guardia Civil Espagnole. Je crois que cette forte baisse est due à la forte surveillance qui est entrain de se faire dans les eaux“, a-t-elle notamment expliqué.

Sénégalais en situation irrégulière 

Plusieurs sénégalais sont déjà arrivés à Tenerife. Mais ils ne sont pas au bout de leur peine. Sans papier, ils risquent toujours un rapatriement. “La garde à vue était de 72 heures. Après les 72 heures, c’est une libération. Mais une libération surveillée. Ils sont surveillés dans les hôtels où le premier jour, ils subissaient le test PCR. Quand le résultat est positif, le malade est renvoyé à l’hôpital. Ceux qui sont négatifs, sont envoyés en quarantaine dans les hôtels. C’est à partir des hôtels qu’après les 14 jours de quarantaine qu’ils peuvent se déplacer s’ils le désirent. Ils peuvent se déplacer, mais avec un moyen de transport accompagnés de document qu’on leurs donne à la police qui n’est pas certes, un document de libération, mais plutôt une notification  d’expulsion“, a conclu MmeNdiaye.

Source link