Espagne : 11 présumés passeurs sénégalais placés sous mandat de dépôt à Tenerife

Onze présumés passeurs sénégalais ont été placés sous mandat de dépôt à Tenerife entre vendredi 13 et samedi 14 novembre. La justice espagnole les accusent de trafic d’être humain. D’autres capitaines de pirogues  attendent de connaitre leur sort.

La justice espagnole n’est pas du tout tendre avec les capitaines transportant les migrants irréguliers. Trois (3) sont envoyés en prison ce samedi 14 novembre. La veille, ils étaient huit (8). Ce qui porte à onze (11), en deux jours,   le nombre de capitaines sénégalais en détention dans les prisons espagnoles en attendant leur procès.

Peines de prison…

Poursuivis pour entre autres délits de trafic d’être humain, ces capitaines de pirogues mis en cause risquent des peines allant de quatre (4) à huit (8) ans de prison, selon le degré d’implication des uns et des autres.

Possibilité de purger sa peine au Sénégal

D’après la justice espagnole, ils peuvent purger leurs peines au Sénégal une fois jugée en Espagne. Une convention entre les deux pays existe belle et bien. Mais elle n’a pas été ratifiée par le ministère sénégalais des Affaires étrangères.

Réciprocité entre pays

Mais les sources de Rfm sont formelles: la réciprocité est toujours possible. Vu que le Sénégal l’a déjà expérimenté. Mais la voix du détenu compte. Il faut son consentement.

Migrants clandestins

Les capitaines qui attendent d’être jugés. Les migrants irréguliers dans le désespoir. Une fois arrivée dans les iles canaries, ils so,t aussitot mis en quarantaine avant d’être expulsés.

Rétrospective

Entre septembre et octobre, l’arrivée de plus de 1000 migrants sénégalais a été constaté.

Source link