Emigration clandestine: Les Évêques interpellent les gouvernants

Les Évêques de la Conférence épiscopale de Sénégal, Mauritanie, Cap Vert et Guinée-Bissau se sont prononcés sur le drame de l’émigration clandestine dans laquelle plus de 400 jeunes ont perdu la vie au Sénégal.

Proximité…

Les Évêques du Sénégal, de la Guinée-Bissau, du Cap Vert et de la Mauritanie ont exprimé leur proximité et le soutien de leur prière à toutes les familles des victimes disparues en mer  ces derniers temps alors qu’elles tentaient de rejoindre l’Europe à bord de pirogues, lors de la Session ordinaire 2020 tenue dans le Diocèse de Nouakchott.

Recrudescence du phénomène…

“Avec la recrudescence du phénomène de l’émigration irrégulière dans certains de nos pays, entraînant de nombreuses victimes ces dernières semaines, les Évêques compatissent à la douleur des familles éplorées. Ils prient pour les disparus et pour leurs proches”, lit-on dans un communiqué.

Préoccupation…

Les Évêques de la Conférence épiscopale de Sénégal, Mauritanie, Cap Vert et Guinée-Bissau réitèrent leur préoccupation concernant la prise en charge conséquente de la jeunesse africaine. Pour eux, malgré les efforts déployés çà et là pour améliorer leur condition sociale et économique, la situation demeure très critique pour beaucoup de jeunes. Par conséquent, ils invitent les différents gouvernants à poursuivre les initiatives entreprises pour leur apporter des solutions satisfaisantes.

Source link