Emigration clandestine: Le FSDBJ fustige les vaines tentatives du gouvernement à ignorer la tragédie

Recentrer l’action publique autour des véritables préoccupations du peuple sénégalais…“, c’est le souhait de Cheikh Bamba Dièye. Dans une note parvenue à Senego, le leader du FSD-BJ

Rentrée de classes…

Le FSD-BJ profite de la rentrée des classes 2020 pour présenter ses vœux de réussite aux 4 millions d’élèves du Sénégal et à tout le personnel enseignant. “Le déficit de tables bancs, de masques et matériel de désinfection ne rime pas avec la bonne tenue des mesures de distanciation nécessaires à la protection de nos enfants“, souligne le FSD-BJ. Non sans mettre, “encore une fois” l’Etat est devant ses responsabilités. “Ici des actes et rien que des actes sont attendus”, précise Cheikh Bamba Dièye.

Protection contre la Covid-19…

Le respect des engagements, la mise a dispositions du matériel de protection contre la covid-19 et un soutien pour le privé afin que les parents d’élèves ne paient pas la facture du covid-19 sont les gages pour une année scolaire apaisée“, signale le secrétariat national du FSD-BJ.

Les “véritables” préoccupation du peuple…

Maintenant que le dialogue politique et national ont fini de montrer le véritable objectif de ses initiateurs, il urge de recentrer l’action publique autour des véritables préoccupations du peuple sénégalais. Elles ont pour nom : chômage des jeunes, précarité des ménages, difficulté pour les travailleurs de relancer leurs activités fortement touchées par la covid-19 et enfin l’émigration massive de nos jeunes“, poursuit la note.

Solution…

A cet effet, le FSD-BJ considère que la solution à la “crise profonde qui grève le budget des ménages sénégalais et oblige nos enfants à fuir le pays au péril de leur vie n’est pas dans les arrangements politiciens mais plutôt dans la ferme volonté du peuple sénégalais de contraindre les pouvoirs publics à ne plus le divertir. Le silence du gouvernement et ses vaines tentatives de minimiser ou d’ignorer la tragédie de l’émigration clandestine est inacceptable. L’indifférence est une deuxième mort que nous imposons à ces jeunes et à leurs familles“.

Pillage de nos ressources halieutiques…

Le FSD-BJ considère aussi que “le fait de rendre accessible nos ressources halieutiques à des navires étrangers mieux équipés est le signe d’un cynisme froid qui montre que le sort des millions de sénégalais qui vivent de la pêche artisanale n’est pas une préoccupation pour le gouvernement du Sénégal. Incapable de trouver une solution à l’émigration clandestine, la stratégie du laisser pourrir est la méthode adoptée par l’état du Sénégal“.

Dialogue politique…

Le FSD-BJ rappelle, ainsi au peuple sénégalais le risque majeur qui plane sur nos institutions, sur la république et la démocratie. Pour Cheikh Bamba Dièye, “le dialogue politicien qui nous a été imposé a réussi à faire exploser le calendrier électoral et tout semble indiquer qu’aucune élection ne sera organisée au Sénégal avant la présidentielle de 2024“.

Appel à la mobilisation…

Le secrétariat national exhorte, à cet effet, l’ensemble des responsables et militants du FSD-BJ à la mobilisation autour des objectifs que sont : la défense de la république , le développement et la promotion du FSD-BJ et de ses valeurs. “Le FSD-BJ constant dans ses prises de position et fort de son ancrage dans l’opposition continuera son combat patriotique pour le développement, la promotion de l’emploi, la transparence et l’état de droit“, conclut-il.

Source link