Crise postélectorale en Guinée: un bébé de 14 mois touché par balle, un autre de 3 ans tué (Photos)

Moins d’une semaine après le décès par balle d’un enfant, un bébé d’un an deux mois a été touché par une balle dans la préfecture de Labé, en proie à des violences postélectorales qui ont fait au moins deux morts.

L’enfant a été atteint dans la soirée du vendredi 23 octobre 2020, au quartier Tata 2 secteur Thiagné non loin de la résidence du gouverneur de la région. La balle a atteint le bébé à la cuisse. Même si sa vie n’est plus en danger, ses parents sont sous le choc. Interrogé, le père de l’enfant témoigne.

“C’est aux environs de 21 heures 35 minutes que mon enfant a reçu une balle dans la chambre où il était couché. Après je l’ai pris pour l’envoyer à la clinique qui est à côté de nous ici, on a opéré la jambe de l’enfant, ils ont fait sortir la balle que j’ai gardé avec moi. Il n’a que 14 mois”, soutient monsieur Kamano électricien.

Le médecin qui a extrait la balle, a expliqué sous le couvert de l’anonymat, qu’il a eu du mal à s’en sortir. Il assure que le pronostic vital de l’enfant n’est pas en danger.

“Le pronostic vital du bébé n’est pas en danger, ils sont déjà rentré. J’ai fait une prescription, ils ont juste à trouver des antibiotiques, des antalgiques et des anti-inflammatoires. Mais il faudrait noter que la balle était à une certaine profondeur. Ça nous a donné du fil à retordre pour l’extraction. Après ça, il faudra qu’on fasse quelques examens d’imagerie pour voir si par exemple ça n’avait pas touché l’os”, a précisé le médecin.

Il faut noter qu’un autre enfant âgé de trois ans a été tué par balle mercredi dernier dans le secteur Maleya du quartier Daka 2.

Avec Africaguinee.com

Source link