Covid-19 – Don de sang : CRS trace la voie pour encourager les Sénégalais à vaincre leur peur…

(Le sang), c’est quelque chose qui ne se vend pas à la pharmacie“, une alerte du Dr Pape Mamadou Kabaly Fall, médecin au centre national de transfusion sanguine. C’était lors de la journée de don de sang organisée par l‘amicale du personnel de l’Organisation Américaine CRS (Catholic Relief Services Services). Une journée lors de laquelle ils ont appelé les Sénégalais à venir en masse donner de leur sang afin de couvrir les besoins dudit centre.

Catholic Relief Services (CRS) est une organisation Internationale dont le siège est aux Etats-Unis. Elle est présente au Sénégal depuis 1960 et travaille aux côtés du Gouvernement sénégalais, “pour le bonheur des plus démunis“. Une organisation présente partout au Sénégal avec des bureaux à Dakar, Tambacounda, Ziguinchor, entre autres.

Salamon Diédhiou, Directeur des opération de CRS Sénégal – Gambie – Guinée Bissau et Cap-Vert, a parlé au nom du représentant-résident, “actuellement en voyage à l’intérieur du pays“.

Venir en appoint” au Gouvernement sénégalais

Ainsi, cette journée est initiée par l’amicale des agents de CRS. Une activité qui, rappelle Salomon Diédhiou “ne se passe pas seulement à Dakar. Elle se tient, également à Tambacounda, Ziguinchor et autres régions dans lesquelles nous avons nos bureaux. Cette activité entre dans le cadre d’œuvre sociale et caritative de l’Amicale de CRS. Aujourd’hui c’est une journée de don de sang. Mais les autres jours, ce sont d’autres activités que nous menons à l’endroit des plus démunis“. Ce, afin de “venir en appoint” au Gouvernement sénégalais qui, souvent, est confronté à des difficultés dans les hôpitaux.

Pour mémoire, la cheffe du service promotion don de sang au CNTS, Dankhouba Traoré Diallo, déclarait que le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a subi les effets collatéraux de la pandémie du coronavirus avec une rupture de ses stocks. Ce, à cause de l’apparition de la Covid-19 au Sénégal. A cet effet, de nombreux donneurs, par peur de choper le virus, ont préféré rester chez eux au lieu d’effectuer le déplacement jusqu’au CNTS.

Y aller avec croyance et avec foi

Interpellé sur la question, le Directeur des opération de CRS Sénégal – Gambie – Guinée Bissau et Cap-Vert estime que la pandémie a surpris tout le monde. Toutefois, il demande aux Sénégalais d’y aller avec croyance et avec foi. Parce que, rappelle-t-il, la Covid n’est pas une maladie différente des autres.

Et depuis toujours, nous sénégalais fréquentons les hôpitaux lorsqu’il y avait des maladies aussi transmissibles que la Covid. Donc, aujourd’hui si nous fuyons les hôpitaux, c’est comme si on mettait en danger les autres qui ont besoin de ces poches de sang. Car une personne qui pouvait être sauvée par un petit acte pourrait en mourir parce que, tout simplement nous avons fui les hôpitaux à cause de la pandémie“, conclut-il.

Selon les normes de l’OMS…

Pour sa part, Mme Niang, Fatou Camara, coordonnatrice des programmes santé au niveau de CRS, de préciser, “selon les normes de l’OMS, pour couvrir les besoins transfusionnels, il faut au moins dix (10) donneurs pour mille habitants. Et nous savons que le Sénégal est très en deçà de ces chiffres. C’est la raison pour laquelle l’amicale de CRS a jugé nécessaire d’organiser cette journée de don de sang… pour avoir une bonne disponibilité de sang et satisfaire les besoins des patients“.

Rappelle-t-elle que tout le staff de leur organisation a été mobilisé pour cette journée mais également leur partenaires. A cet effet, 75%, au moins de leur objectif a été atteint, pour le moment.

La plupart qui viennent donner de leur sang, c’est en faveur de…

Pape Mamadou Kabaly Fall, médecin collecte au centre national de transfusion sanguine a, aussi été interpellé. Une initiative qu’il n’a pas manqué de saluer. Rappelle-t-il le manque criard en sang dont ils sont confronté. “La plupart qui viennent donner de leur sang, c’est en faveur de leur parents. C’est quelque chose qui ne se vend pas à la pharmacie. Et ce genre d’initiative sont des choses à saluer…“, souligne M. Fall. Sur ce, il exhorte les sénégalais à venir faire don de leur sang. Toutefois, il précise que ceux-là qui viendront auront, comme avantage de connaitre son bilan, déceler certaines pathologies dans son sang mais aussi, bénéficiera d’une certaine prise en charge.

Source link