Comment la mouvance présidentielle a créé Ousmane Sonko de toutes pièces

La communication politique est un couteau à plusieurs lames tranchantes. Mal manipulée, elle peut tout simplement être fatale contre son adjudicataire, et donc se retourner contre son utilisateur.

Le cas de l’opposant Ousmane Sonko et le régime de Macky Sall, sur cet aspect, donne, à suffisance, des preuves qui étançonnent et charpentent cette thèse : par une mauvaise utilisation de la communication politique, Benno Bokk Yaakar a créé Ousmane Sonko de toutes pièces.

À un moment donné, la nature ayant horreur du vide, seul Ousmane Sonko, depuis son entrée en politique, opposant déclaré du régime de Macky Sall, occupait réellement le terrain politique et les médias et autres plateformes numériques, qui offrent des cadres d’expression plus ou moins accessible à la grande masse.

Idrissa Seck emmuré dans son silence de tombeau comme il sait bien le faire, Karim emprisonné puis “exilé”, Khalifa Sall cadenassé, Macky Sall n’avait donc réellement comme opposé à son dynamisme qu’un seul Ousmane Sonko encore novice en politique, mais déterminé à marquer son terrain et imposer sa résilience.

Depuis lors, chacune des sorties de Ousmane Sonko, souvent assaisonnées de piments et parfois accompagnées de quelques coups d’étrivières, crée une hystérie collective dans le camps de la mouvance présidentielle. Faire face à l’affront Sonkoïste contre Macky Sall semblait être une obligation pour tout allié.

Et depuis lors, tout membre de la mouvance présidentielle, des jeunes aux instances supérieurs de l’Apr et de Benno Bokk Yaakar, en quête de reconnaissance du patron, se jette au fourneau pour défendre le trône présidentiel et son détenteur.

Ignorant ce que cela pouvait entraîner comme conséquence, Benno créa Ousmane Sonko en lui offrant une crédibilité plus rapide et une ascension plus fulgurante qui aurait pourtant pu prendre quelques années de galère politique avant d’arriver au sommet.

À trop parler, ensemble, d’une chose, d’une personne, d’une histoire contée, elle finit par exister, ne serait-ce que dans l’esprit des gens. En répondant, à tout prix, et en masse, à toutes les sorties de Ousmane Sonko et à toutes ses diatribes politiques contre le régime en place, Benno Bokk Yaakar a fini, contre lui-même, par créer Ousmane Sonko de toutes pièces.

Le premier support de Marketing et de visibilité politique a été la mouvance présidentielle pour le leader de Pastef. Ousmane Sonko, gratuitement, a pu bénéficier de cette ignorance du pouvoir pour s’offrir une place d’opposant distingué, aujourd’hui incontournable, dans le landerneau politique du Sénégal.

Si on est un, tant soit peu attentif, on se rend compte que les rapports entre individus sont basés sur le sous-entendu ou les impressions ; c’est-à-dire ce que l’on croit avoir cerné, à tort ou à raison, des facettes de l’autre. La communication devient un jeu où les acteurs s’évertuent à présenter – consciemment ou inconsciemment – les facettes qui siéent simultanément à l’interlocuteur et à la circonstance.

Source link