Caricature Mohamed (PSL) : La déclaration de l’Association islamique pour servir le soufisme – AIS

Compte tenu de la colère populaire générale constatée partout dans le monde islamique contre la France, son Président, son gouvernement et ses intérêts économiques du fait des déclarations erronées e son président qui accuse l’islam d’être en crise, non sans soutenir les caricatures blasphématoire sur la personnalité du plus grand Messager, que Dieu le bénisse et lui accorde la paix, l’Ais assume la riposte.

Pour tout cela, nous, membres de l’Association islamique pour servir le soufisme, affirmons que l’islam est innocent de ces accusations qui sont toujours répétées par les médias occidentaux qui se basent sur certains actes de violence, d’extrémisme et d’exagération. Ce sont des comportements complètement bannis par l’islam et ne doivent pas lui être attribués de la même manière qu’ils ne doivent pas être attribués aux chrétiens ou à leur religion.

Ainsi, nous appelons le Président français Emmanuel Macron à s’excuser et à rejeter les caricatures. De même, nous appelons le Parlement français, le Sénat et les sages à renoncer à provoquer les sentiments des musulmans dans le monde et à adopter un discours d’apaisement et de respect des valeurs de démocratie et de tolérance que la République française prétend vouloir protéger.

Nous, au sein de l’Association islamique pour servir le soufisme, réaffirmons que le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui, est plus important, pour les croyants, que leur propre personne. Nous ne tolérerons quiconque porte atteinte à sa dignité ou à son honneur. Cela fait partie de notre croyance et de notre vision. Nous affirmons également que l’islam est une religion qui appelle à la paix, à l’amour et à l’harmonie. Il rejette l’exagération, la violence et la terreur sous toutes ses formes …

Fait à Dakar, le 28/10/2020

Par Mame Cheikh Mbacké
Président de l’Association islamique pour servir le soufisme

Source link