Bras de fer Ums vs Me Malick Sall, Doudou Ndoye se dit prêt à faire la médiation

L’ancien ministre de la Justice, Me Doudou Ndoye se dit prêt à mener une médiation dans le bras de fer qui oppose l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) et le ministre de la Justice, Me Malick Sall. L’avocat préconise par ailleurs une réforme constitutionnelle pour garantir l’indépendance de la magistrature sénégalaise.

Le système

Depuis 1963, le Sénégal vit dans un système institutionnel qui ne permet pas au chef de l’Etat de garantir l’indépendance de la magistrature. Je pense qu’il est temps que nous puisons de manière équitables et équilibrés, chercher avocats, magistrats et le pouvoir exécutif, un système qui puissent éloigner le pouvoir exécutif de l’accomplissement des affaires“, a déclaré Me Doudou Ndoye, sur la Rfm.

La médiation

Il poursuit : “Si on me permet de me rapprocher du chef de l’Etat et de la magistrature comme je viens de le faire avec le M. le Garde des sceaux et les greffiers, qui étaient en grève, si on me permet cette intermédiation, je proposerais une solution. Je suis presque certains que le chef de l’Etat ne refusera pas ma solution.

Pas de conflit

Aujourd’hui, compte tenu de mon âge avec mon expérience et de ma vie, je n’ai plus de conflit personnel. Je n’ai plus d’ambition en quoi que ce soit autre que de servir mes enfants, mes petits-enfants et notre nation”, a dit l’ancien ministre de la justice qui estime être en mesure de jouer les pompiers sur cette affaire. “Je me sens capable d’intervenir et d’intermédiation dans tous les grands conflits qui peuvent concerner notre pays afin de ramener la paix. J’ai beaucoup de solutions possibles“, soutient-il.

Au juge Souleymane Téliko il est reproché d’avoir “discrédité la justice” en affirmant que les droits de Khalifa Sall ont été violés lors de son procès.

Source link