« ‘Baba Ndiaye, ‘à tout Seigneur tout honneur’ : Le projet Qista est celui de Yandé Ndiaye… »

“Rendons à César ce qui est à César », rendons à Madame Yandé NDIAYE ce qui lui appartient. Le Sénégal étant l’un des pays d’Afrique au Sud du Sahara où le paludisme demeure un problème de santé (publique), en dépit des efforts menés à différents niveaux, qui ont permis de faire baisser son poids, dans cette lutte, Madame Yandé NDIAYE, Ex Consul Général du Sénégal à Marseille en a participé de manière pertinente et efficace en jetant les bases d’une collaboration avec la société Techno BAM qui a conçu la solution « Qista », labellisée « French Tech », spécialisée dans la lutte contre les moustiques.

Le premier rendez-vous de travail entre Mme YandéNdiaye et Qista a eu lieu le 12 juin dans les locaux de Qista à Aix-en-provence (Juridiction consulaire qu’administrait Yandé Ndiaye).
Aussitôt sortie de cet entretien, Mme Yandé Ndiaye a appelé Monsieur Baba Ndiaye, en sa qualité de Président du Conseil départemental de Kaolack pour l’en informer et en même temps lui demander de constituer rapidement un dossier de candidature pour Kaolack à lui faire parvenir.

Le dossier de candidature de Kaolack demandé par Mme yandé Ndiaye au Président Baba Ndiaye a été transmis à Qista et bien suivi par Mme Yandé Ndiaye elle-même.
Kaolack n’était pas la seule ville au monde à avoir candidaté, il y en avait plusieurs. Mais le pragmatisme, la réactivité, la pertinence, l’efficacité de Madame Yandé NDIAYE et la qualité de sa collaboration avec Techno BAM ont permis au Ministre Bruno LEMAIRE de désigner le projet de Kaolack meilleur projet « Afrique ville durable » le 30 Octobre 2019 un financement du Trésor Public Français, à hauteur de trois cent vingt-huit millions de francs CFA (328.000.000f cfa.).

Pour parachever ledit projet, Mme Yandé Ndiaye a conduit la délégation de Qista qui a séjourné à Kaolack du 13 au 18 Janvier 2020 pour le démarrage, afin de répertorier les sites sur lesquels seront installés les capteurs de moustiques. La délégation de QISTA, le conseil départemental avec son Président M. Baba Ndiaye et Mme YandéNdiaye ont visité ensemble les sites du département qui vont recevoir les capteurs de moustiques.

Ainsi, la mayonnaise commença à prendre, il ne reste plus qu’à goûter aux délices. Madame Yandé NDIAYE fut purement et simplement écartée de tout. Plus d’appel, plus d’informations vers elle, plus aucun contact ou mis à contribution alors qu’elle souhaitais à juste titre participer à la gestion du projet, au suivi et à son exécution au niveau de Kaolack pour ensuite l’étaler à Fatick, à Diourbel et Kaffrine ( tout le bassin arachidier).

Baba s’approprie le projet et décide de le mettre à son compte personnel, histoire de se refaire peut-être une santé politique. Cher Baba, relis les messages de cette généreuse femme ; relis-les mille fois, mon frère, Ah! laisse-toi toucher au tableau charmant du mérite, du bonheur que le travail, la compétence, la détermination…, peuvent procurer à celle ou celui qui l’a fait avec cœur en toute bonne foi pour servir ses semblables. La vraie politique ( celle de développer la cité et d’aider les citoyens à parfaire leur existence) est celle qui se fait dans la vérité, dans l’honnêteté et la bonne foi.
Le vrai mérite dort dans la conscience et unit les âmes justes aux délices inexprimables de la satisfaction que nous sentons au fond de nous avec sincérité. Mon cher Baba, sens-tu sincèrement au fond de toi-même la satisfaction qu’il faut à une personne qui s’est donnée de bout en bout sur un projet politique ? En se targuant d’un projet initié par une dame qui a toujours au cœur son pays, tu sais bien qu’au fond de toi-même, tu entend cette voix jugeant infailliblement ce que tu as fait.

Est-ce que c’est en enfonçant le poignard dans le dos d’une femme que tu te refasses une santé politique ? Celui qui trahit une collaboration, apprendra-t-il à ses administrés à l’honorer pour servir sa Nation ? Non, Baba, ce projet QISTA est l’initiative de Yandé NDIAYE, donc rends à César ce qui est à César. Rectifie le tir car tu n’as rien à y gagner : les concepteurs du projet savent, les bailleurs savent, les Kaolackois savent et les collègues de Yandé savent de quoi il s’agit. Dieu aussi sait bien et jugera.

La politique politicienne t’éloigne de la foi en Dieu et sans foi, « amis, on n’a que faire de la justice ; justes, on a encore besoin de l’amitié » (disait Aristote). J’espère que tu as encore besoin de l’amitié de YandéNDIAYE Baba; alors revois ton programme du 31 Octobre 2020 et associe l’initiatrice en toute bonne foi car les kaolackois sont indignés, je t’en prie.

Par Malick Wade GUÈYE, citoyen du Sine-Saloum, collègue de Yandé NDIAYE.

 

Source link