Apologie de la violence : Mamadou L. Diallo invite la République à sanctionner Aliou Dembourou Sow

Le leader du mouvement “Tekki”, Mamadou Lamine Diallo, a invité, mardi, la République à sanctionner le député de Ranérou, Aliou Dembourou Sow. Ce, suite à la sortie de ce dernier incitant une communauté à prendre les machettes pour défendre le troisième mandat de Macky Sall.

L’opposant a d’emblée passé au peigne fin l’Assemblée nationale du Sénégal qui, a-t-il rappelé dans sa question économique (Qestekki) 220, depuis le 23 juin 2011, suit une trajectoire de baisse tendancielle de sa crédibilité.  “Rien n’y fait, en plus de la conception présidentialiste du pouvoir des chefs de BBY, le comportement de certains députés est inadmissible en république“, a déploré le député.

Exemple du Mali

Selon M. Diallo, ce qui vient de se passer au Mali démontre la supériorité éthique de la gouvernance démocratique sur la dictature. Embouchant la même trompette, il ajoute : “Celle-ci commence aussi avec les coups d’état électoraux, de troisième mandat et les déclarations à caractère ethniciste comme c’est le cas en Côte d’Ivoire, en Guinée de Alpha Condé et dans le Ranerou de Macky Sall“.

A lire : Malick Guèye: “Les propos de Aliou Dembourou Sow sont dangereux”

Sanction contre Aliou Dembourou Sow

Mamadou Lamine Diallo, d’inviter, pour conclure, la République à sanctionner “ce député de Ranerou, Président du conseil départemental“.

Source link