Affaire Aliou Demberou: « Macky et la coalition Bby devront assumer les conséquences… », Pastef

La coalition Jotna/Patriotes pour l’Alternative condamne vigoureusement les propos tenus par le député Aliou Dembourou Sow, membre de l’APR, député et président du conseil départemental de Ranérou Ferlo.

Conservation du pouvoir…

D’après la coalition Jotna/Pastef, en appelant des citoyens à prendre les armes pour faire face à ceux qui empêcheraient Macky Sall de se briguer un 3e mandat et en prônant la conservation du pouvoir au sein d’un groupe ethnique , Aliou Sow devrait être poursuivi pour apologie de génocide en violation des articles 4 et 5 de la Constitution qui interdisent l’identification des partis politiques à une ethnie, à une langue ou à une partie du territoire et toute propagande régionaliste.

Propos irresponsables…

“La société sénégalaise est multiculturelle et les communautés ont toujours entretenu des relations pacifiques, ce qui forge notre identité nationale. Laisser des personnes saper cette cohésion par des propos irresponsables sans sanctionner les contrevenants est de nature à les encourager. Sous d’autres cieux, de tels agissements ont fait le lit de situations conflictuelles entre communautés qui vivaient paisiblement et qui ont laissé de profondes séquelles très difficiles à réparer voire irréversibles”, déclare le parti de Ousmane Sonko dans un communiqué.

Silence de Macky…

Selon Pastef, par leur silence et leur inaction, le leader de l’APR et par extension de la coalition BBY, le président de l’Assemblée Nationale, le Procureur de la République mais aussi les dignitaires et intellectuels gardiens de la cohésion sociale, pour ne citer que ceux là, devront assumer les conséquences qui découleraient de leur attitude complice face à de tels propos.

Le procureur devrait s’auto saisir…

La Coalition Jotna/Patriotes pour l’Alternative estime que Aliou Sow est indigne de représenter le peuple au sein de l’Assemblée Nationale et la communauté de Ranérou Ferlo à la tête du Conseil départemental. Il devrait répondre de ses actes et être destitué de toute représentation publique. Par ailleurs, le procureur de la république devrait s’auto saisir de ce dossier qui constitue des faits graves et anticonstitutionnels.

Source link