Adji Mergane Kanouté, nièce de Iba Der: « Si aujourd’hui je porte le voile, c’est grâce à lui »

Les hommages ne pleuvoir au lendemain du décès d’Ibar Der Thiam. Cette fois-ci c’est sa nièce la députée Adji Mergane Kanouté, qui a tenu à lui rendre un vibrant hommage. 

L’hommage In-extenso

Son esprit talibé est frappant 

«Je ne parlerai pas de la dimension intellectuelle de Iba der Thiam, car elle est mondialement reconnue. Je vais m’attarder sur celle humaine et humaniste de l’homme pour avoir vécu dix longues années dans sa maison. Ce qui frappe en premier chez mon oncle, c’est son esprit talibé. Il partage ses repas avec le personnel de maison. C’est un démocrate, car j’étais dans l’opposition, militante active du M23, et lui à la Cap21 alors que je vivais chez lui…

Si je porte le voile, c’est grâce à lui

Si aujourd’hui je porte le voile, c’est encore lui, car il nous invitait à mettre le foulard durant le ramadan. Il ne voulait rien nous imposer. Durant 4 ramadans, j’ai mis le foulard, j’étais encore à l’Université de Dakar et progressivement j’ai naturellement adopté le voile. Chaque mois, mon oncle faisait distribuer des enveloppes à des familles de conditions modestes. Les enveloppes étaient destinées aux musulmans et aux personnes de confession chrétienne.

Un homme plein de piété, d’amour de la famille

Il fut un oncle merveilleux. J’ai été donc 10 ans sous son toit. Ce n’est ni 10 jours ni 10 mois, pour dire simplement merci à mon cher oncle. Un homme plein de piété, d’amour de la famille, de générosité de cœur, d’humilité… La famille a certes perdu, mais c’est le Sénégal tout entier qui perd une bibliothèque. Iba Der Thiam laisse orphelines toutes ces familles dont, dans la plus grande discrétion, il assurait la dépense quotidienne, la prise en charge médicale”.

Source link