50 personnes décapitées, des femmes kidnappées au Mozambique : L’appel de Macron

Le président français Emmanuel Macron s’est prononcé sur les violences terroristes au Mozambique. Le chef de l’État de la France a dénoncé dans un tweet, la décapitation de plus de 50 personnes au Mozambique.

“Des barbares détournent une religion de paix”

Récemment confrontée à un cas de décapitation aux Yvelines (du professeur Samuel Paty) par un jihadistes, le président Emmanuel Macron a indiqué dans son post que le terrorisme islamiste est une menace internationale qui recommande une réponse à la hauteur de la menace.

« Au Mozambique, plus de 50 personnes ont été décapitées, des femmes kidnappées, des villages pillés puis incendiés. Des barbares détournent une religion de paix pour semer la terreur : le terrorisme islamiste est une menace internationale qui appelle une réponse internationale », a écrit Emmanuel Macron.

Plusieurs mozambicains et internationaux ont rapporté un massacre attribué à des jihadistes affiliés à Daesh dans la province du Cabo Delgado. Plus de 50 civils ont été décapités. Certains ont même été démembrés précisent les sources locales.



Source link