300 000 dollars pour la rénovation du Village des Arts, Abdoulaye Diop rassure les artistes

Le ministre de la Culture et de la Communication a effectué, ce jeudi 19 novembre 2020, une visite de travail au village des Arts sur la route de l’aéroport. Il a profité de l’occasion pour porter à la connaissance des résidents le démarrage des travaux de rénovation dudit village, dans le cadre du projet conclu avec OSIWA, filiale Ouest-Africaine de la Fondation Open Society. Des travaux qui nécessiteront une enveloppe de 300 000 dollars US déjà mise à disposition.

Une mine d’or…

Les artistes, par la voix de Zoulou Mbaye, Président de l’Association des artistes du village des Arts, se sont réjouis de cette visite du ministre et de sa délégation. “Le village des arts est ouvert à tous les artistes sénégalais. Il n’appartient pas seulement aux résidents. D’ailleurs, quand on dit village des arts, ça regroupe toutes les disciplines artistiques, à notre sens. C’est-à-dire les artistes plasticiens qui, pendant de longues années, ont demandé à l’Etat sénégalais de nous octroyer un espace de travail. Ceci a été fait en 98 et aujourd’hui, nous avons 52 ateliers au sein de ce village“, s’est-il réjoui.

Une occasion pour Zoulou Mbaye de rappeler au ministre de la Culture que ce village “est une mine d’or“. Une manière pour lui, de dire au ministre que ce village a besoin d’accompagnement pour creuser et exploiter cette mine. Un accompagnement qu’ils attendaient de leur ministère de tutelle qu’Abdoulaye Diop a l’ “honneur” de diriger. Par la même occasion, il a tenu à féliciter le Président Sall.

L’idée de Financement…

Pour sa part, Hawa Ba d’OSIWA Sénégal a tenu à rappeler que cette idée d’accompagnement du ministère de la Culture et l’Etat du Sénégal pour la rénovation de ce village vient d’une visite du Président de leur fondation mère, il y a deux ans. Et en tant que “grand amateur des arts“, il a effectué une visite au village des arts.

Il était vraiment impressionné. Ce lieu est unique au monde. Vous ne savez pas ce que vous avez. C’est un trésor pour les artistes. C’est d’une générosité que je n’ai vu ailleurs. Et je voudrais qu’OSIWA accompagne l’Etat du Sénégal pour rehausser le niveau de ce village pour lui donner le visage qu’il devrait avoir…“, rappelle-t-elle les propos de son Directeur. Et c’est de là qu’est né cet accompagnement de l’Etat du Sénégal qui, précise-t-elle, avait déjà cette ambition.

L’Art Sénégalais…

Pour sa part, Abdoulaye Diop, ministre de la Culture et de la Communication est revenu sur l’importance de l’art Sénégalais. “Son premier produit d’exportation a été le talent de ses concitoyens. Et ça c’est depuis l’indépendance. La particularité de 2012 à maintenant c’est à la vue des nomenclatures budgétaires et la politique réelle, ambitieuse pour tout ce qui touche la culture. Et ceci vient d’être démontré lors de cette pandémie. Où le Président de la République, le premier protecteur, a tenu à apporter tout son soutien à ce monde des arts et de la Culture“. Aussi, a-t-il tenu à féliciter les artistes.

Fierté…

Aujourd’hui, le Sénégal est un rendez-vous réel de la Culture. Quand on parle de la biennale, la nôtre est crédible. On peut en être fier. Car notre biennale est placée 5e sur 250 au monde. Pourquoi? Parce que nous avons de talentueux artistes et nous avons des ambitions politiques réelles. Dans le cadre de la reconstruction, on peut citer le musée des civilisations noirs. Aujourd’hui ce musée est classé 4e, 5e des 500 musées au monde. Cela veut dire que nous sommes sur la bonne voie avec la volonté de politique réelle“, dit-il.

Créativité contemporaine…

Ainsi, dans le souci de redonner au village des Arts sa vocation première, “celle d’une vitrine de notre créativité contemporaine ouverte à toutes les formes d’expression et à toute les générations“, il estime qu’il est important de trouver des stratégies de soutien au renouvellement de la production. Il a aussi salué le geste de la Fondation Sonatel qui a alloué 60 millions de franc Cfa, pour la réfection de la galerie du village des arts.

Prendre des mesures…

Il est, aujourd’hui nécessaire et salutaire de prendre des mesures de réfection d’innovation et de modernisation pour assurer la pérennisation de la plateforme de développement de nos arts visuels qui est le village des arts qui a accueilli de nombreux artistes étrangers. Cette innovation et modernisation de ce village est aujourd’hui possible grâce à l’accord de partenariat signé entre le ministère de la Culture et de la Communication et l’ONG OSIWA pour un montant de 300 000 dollars US, soit 166 millions F Cfa. Le projet consiste à la rénovation générale du Village de Arts“, poursuit Abdoulaye Diop.

A cet effet, il annonce que la durée de ce projet est fixé à 18 mois. Et un comité de pilotage chargé du suivi des travaux sera mis en place. Il sera composé d’artistes, des partenaires et de la société civile culturelle.

Source link